Meurtre de Dimitri Germain : l'auteur présumé interpellé

Par • Mis à jour le 28/02/2018 - 06:57

Du nouveau dans l’affaire du meurtre de Dimitri Germain, ce jeune homme de 19 ans, tué par balles dans la nuit du 2 au 3 mars 2017 à Pointe-à-Pitre. Après l’interpellation de 2 suspects les jours suivant le drame, un troisième a finalement été appréhendé ces jours-ci après un an d’enquête. Il pourrait s’agir de l’auteur présumé des tirs mortels.

    Meurtre de Dimitri Germain : l'auteur présumé interpellé

Ce troisième individu, dont le degré d'implication n'avait pas été précisé à l’époque, était depuis près d’un an recherché par tous les services. Un mandat d’arrêt courrait à son encontre. C’est finalement au cours d’un banal contrôle de gendarmerie, qu’il a pu être interpellé. Remis immédiatement aux hommes de la DIPJ brigade criminelle en charge du dossier. Il s’agit d’un jeune tout juste majeur, qui s’était caché durant tous ces mois, il pourrait être l’auteur principal du meurtre. Mis en examen et écroué lundi soir par un juge. Il devra s’expliquer sur ce 10ème homicide de l'année 2017.

Une dispute entre bandes rivales

La victime Dimitri Germain, habitait le quartier de Lauricisque et avait été touché au thorax. La veille du meurtre, le défunt s’était violemment disputé avec d’autres jeunes du quartier. Une expédition punitive avait donc été organisée le lendemain, par les 3 mis en cause. Ces derniers auraient tendu un guet-apens dans la cage d’escalier de sa résidence "Les Lagons". La victime de 19 ans avait succombé vers 2 heures du matin.

Deux frères déjà interpellés 

L'enquête confiée à la police judiciaire avait les jours suivant permis d’appréhender deux frères de 19 et 15 ans, désignés par la rumeur publique. Ils avaient fait l’objet d’un déferrement puis d'une incarcération. Mais un troisième larron manquait à l’appel. Près d’un an plus tard, ce suspect a donc rejoint ses complices présumés en détention provisoire. Notez pour rappel que quelques heures après les faits, deux amis de la victime avaient voulu faire justice, blessant un autre jeune de la bande rivale à la cuisse. Jugés en comparution immédiate, ils avaient écopé de 6 ans de prison ferme. En espérant maintenant que tout ce beau monde ne se croise pas en prison.