Plusieurs membres de Moun Gwadloup en garde à vue

Par • Mis à jour le 28/10/2019 - 18:29

Plusieurs membres du collectifs Moun Gwadloup sont en garde à vue ce lundi. Parmi eux, le leader du mouvement, Ludovic Tolassy.

    Plusieurs membres de Moun Gwadloup en garde à vue

Un membre de Moun Gwadloup est en garde à vue au commissariat de Pointe à Pitre depuis ce dimanche. Il a été interpellé pour "violences sur agent de la force publique" en marge de la visite du premier ministre. 

Ce lundi, les membres du collectif ont décidé de se rendre devant le tribunal puis devant le commissariat central en signe de soutien. Deux autres membres de Moun Gwadloup ont eux aussi été interpellés dont le leader du mouvement, Ludovic Tolassy. 

Depuis trois mois en effet, le collectif, sous couvert de revendications légitimes, multiplie les actions d’entrave, de provocation et même de violence envers les forces de l’ordre. Lors du déplacement en Guadeloupe du Premier Ministre, ils ont tenté de se rendre à plusieurs reprises sur les sites inscrits au programme de la visite ministérielle.

Au moins trois policiers auraient été blessés, violemment pris à partie par le groupuscule. Du coté de Moun Guadeloupe, on justifie ces bousculades par une volonté de remettre un courrier à Edouard Philippe et l'informer des conditions de vie des guadeloupéens.

Les trois hommes sont entendus dans le cadre des débordements survenus ce dimanche.

La garde-à-vue du premier interpellé a d’ailleurs été prolongée.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.