Quand de faux policiers vous accusent de pédophilie

Par 12/05/2021 - 11:07 • Mis à jour le 12/05/2021 - 11:01

Gare aux courriers qui accusent de pédocriminalité. Des escrocs se font passer pour la police afin d'extorquer de l'argent à des particuliers sur internet.

    Quand de faux policiers vous accusent de pédophilie

La police nationale appelle à la plus grande vigilance. Des individus malveillants utilisent en effet leur image dans le cadre d’une arnaque. Le procédé employé par les escrocs consiste à envoyer un mail provenant prétendument de la police judiciaire, direction de protection des mineurs. Dans ce courrier, il est indiqué « Vous faites l'objet de plusieurs poursuites judiciaires en matière de pédopornographie, pédophilie, cyber pornographie etc. ».

Le mail indique qu’une justification est nécessaire dans les 72 heures, sous peine de voir un rapport envoyé au procureur adjoint au tribunal de grande instance de Créteil et spécialiste de cybercriminalité. Si vous y répondez, il vous est alors demandé de régler une amende en ligne immédiatement.

Des milliers de victimes en France 

Cette tentative d’escroquerie a déjà été observée à plusieurs reprises dans l’Hexagone depuis quelques années. Des milliers de personnes ont contacté la  Direction centrale de la Police après avoir reçu ce mail frauduleux depuis le début de l'année 2021. 

Toutefois, cette dernière indique qu’un défaut doit attirer l’attention des particuliers : le mail de la Protection des Mineurs est une adresse "gmail" alors que toutes les adresses officielles institutionnelles se terminent par "interieur.gouv.fr".

En cas de réception de ce mail, vous devez signaler les faits sur la plateforme PHAROS. Les signalements seront traités par des policiers et gendarmes affectés à la Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements (PHAROS), précise la police nationale.

Tags