Sauvetage en mer à Petite-Terre

Par • Mis à jour le 09/04/2018 - 18:03

Deux hommes sur un voilier ont lancé un appel au secours vers 3h30, lundi matin, alors que leur bateau s’était échoué sur des cailloux, à Petite-Terre. Trois navires -la navette SNSM, un plaisancier, et le bateau de la réserve- leur sont venus en aide, alors que les conditions de mer rendaient ce sauvetage difficile.

    Sauvetage en mer à Petite-Terre

Le voilier, échoué sur la caille, présentait une voie d’eau. Ses occupants, un martiniquais et un habitant de Lorient, âgés d’une cinquantaine d’années, ont lancé un appel à l’aide au CROSSAG vers 3h30, lundi matin.  A 4h15, une vedette de la SNSM a appareillé, avec un équipage de 5 personnes.

Alors que le bateau menaçant de couler se trouvait à l’est, il était impossible d’y accéder. Les sauveteurs ont ainsi dû passer « à l’intérieur » de Petite-Terre. Ils trouvent « le Pogo 49 » échoué entre les deux îles, « voiles affalées », raconte la page Facebook de la SNSM Pointe-à-Pitre/Saint-François.

La navette SNSM ayant un tirant d’eau trop important pour s’approcher davantage, les sauveteurs ont bénéficié de l’aide d’un plaisancier. Ce dernier, avec son annexe, a réussi à approcher deux sauveteurs près des cailloux où était échoué le bateau.  L’un d’eux a sauté à l’eau pour rejoindre les deux naufragés, environ 300 mètres plus loin, tandis que l’autre grimpait à bord d’un troisième bateau : celui de la réserve.

Le nageur de la SNSM a demandé aux naufragés de mettre leurs gilets de sauvetage puis ces derniers se sont jetés à l’eau. Tous les trois ont été récupérés par le bateau de la réserve, qui avait pris le relais de l’annexe privée, avec à son bord, déjà, un sauveteur de la SNSM.

Les deux naufragés, ramenés par la SNSM à Pointe-à-Pitre vers 8h30, étaient sains et saufs mais choqués. Leur bateau était toujours posé sur la caille, lundi.