Section Krim : un nouveau suspect interpellé

Par • Mis à jour le 06/01/2018 - 09:49

Ce vaste coup de filet avait défrayé l'actualité judiciaire en fin 2016. L'arrestation de plusieurs suspects rattachés à un gang très connu localement (Section Krim). On a apprit qu'un autre individu a, après plusieurs mois d'enquête, été interpellé ces jours derniers par les hommes de la DIPJ. Mis en examen et écroué depuis, il pourrait avoir eu un rôle important dans une série de braquages violents il y a un peu plus d'un an.

    Section Krim : un nouveau suspect interpellé

Nouvelle vague d’interpellations opérée cette semaine par les enquêteurs de la police judiciaire. Un individus longuement recherché a finalement été récupéré et placé en garde à vue ces derniers jours. Après sa présentation devant le juge d’instruction, il a été écroué dans l’attente du procès qui impliquerait plusieurs autres suspects, déjà appréhendés fin 2016. Tous gravitant autour du gang Section Kriminel et âgés de 17 à 34 ans.

Une vaste opération fin 2016

Une vaste opération coordonnée par les autorités avait déjà donné lieu à une dizaine d’interpellation de novembre à décembre de l’année concernée. Les individus sont soupçonnés d’une série de vols à main armée contre des commerçants ou aux domiciles de gérants d’entreprises locaux, boulanger, coiffeur, garagiste... des agressions commises dans la région de Pointe-à-Pitre, aux Abymes, à Baie-Mahault ou encore à Petit Canal. Les investigations avaient débuté après le braquage d’une bijouterie de Pointe-à-Pitre à la rentrée 2016.

5 autres suspects déjà écroués

Au total, une vingtaine de cas recensés. Les auteurs présumés, souvent de jeunes mineurs, intervenaient armés, avec des fusils. Visiblement renseignés, les malfrats savaient que les coffres des particuliers renfermaient des espèces. L’une des attaques, survenue à Petit-Canal, aurait ainsi rapporté quelque 100 000 euros avait souligné une source autorisée à l’époque. Reste à connaître désormais le rôle du dernier mis en cause. L’information judiciaire se poursuit. Il a en attendant rejoint les cinq premiers suspects déjà écroués dans cette affaire de grand banditisme