Tirs à Lakasa : un blessé en « état d’urgence absolue »

Par • Mis à jour le 09/04/2018 - 16:20

L’enquête se poursuit après les tirs survenus à l’extérieur de Lacasa, dimanche, vers 4h30 du matin, alors qu’une soirée était organisée cette nuit là, dans l’établissement. Nous avons appris, lundi matin, que l’un des deux blessés, signalé au départ comme « légèrement touché », avait été évacué « en état d’urgence absolue vers la Martinique ».

    Tirs à Lakasa : un blessé en « état d’urgence absolue »

L’enquête se poursuit après les tirs survenus à l’extérieur de Lacasa, dimanche, vers 4h30 du matin, alors qu’une soirée était organisée cette nuit là, dans l’établissement. Nous avons appris, lundi matin, que l’un des deux blessés, signalé au départ comme « légèrement touché », avait été évacué « en état d’urgence absolue vers la Martinique ». Il s'agirait de l'homme touché au niveau du ventre.

Une bagarre a éclaté au petit matin, dimanche,  alors que se poursuivait une soirée à Lacasa, à Baie-Mahault. Peu après, à l’extérieur, deux jeunes hommes de 20 et 25 ans ont été blessés par des gerbes de plomb.

Selon une information parvenue ce lundi matin à notre rédaction, l’un des deux blessés a été gravement touché, au point d’être évacué vers le CHU de la Martinique « en état d’urgence absolue ».

Le ou les tireurs sont toujours activement recherchés.

« On se sent toujours concerné par cette jeunesse guadeloupéenne qui est un peu en déshérence », réagit David Drumeaux, gérant de Lakasa, insistant sur les « 99% de la jeunesse guadeloupéenne qui sait s’amuser » alors que l’on « parle des 1% » quand surviennent des violences.

David Drumeaux, gérant de Lakasa, répond à Richard Garnier :