Un an après une série de vols, un suspect interpellé

Par • Mis à jour le 28/08/2019 - 13:02

Une série de cambriolages a été résolue par les gendarmes dans le sud Basse-Terre. Un homme a été interpellé et placé en garde à vue cette semaine pour plusieurs cambriolages survenus en 2017 et 2018 sur les communes de Gourbeyre et Trois-Rivières. Il a reconnu certains faits et a été confondu pour d’autres.

    Un an après une série de vols, un suspect interpellé

Des traces ADN et des bandes de vidéosurveillance ont mis les enquêteurs sur la piste du suspect interpellé lundi, âgé d'une quarantaine d'années, est connu des services. Il était interrogé sur une douzaine de vols avec effraction commis entre septembre 2017 et fin 2018 dans des petits commerces de Gourbeyre et Trois-Rivières. Après réception des résultats d’analyse (les analyses ADN se font outre-Atlantique, prennent plusieurs mois, et nécessitent ensuite des vérifications), les enquêteurs ont pu identifier, interpeller et placer en garde à vue cet homme lundi. Ce dernier a finalement avoué trois cambriolages mais il est aussi incriminé pour quatre autres faits, par ses traces ADN et les images de vidéosurveillance. Entre 2017 et 2018, l’homme aurait cherché tout ce qui pouvait se revendre facilement, comme des cigarettes, ou des boissons, pour acheter de la drogue. Il aurait ensuite réussi à sortir de son addiction au crack. Les cambriolages auraient cessé au même moment. Mis en examen pour sept vols avec effraction, le suspect est convoqué en février 2020 devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.