Un membre du collectif des petits planteurs de Cadet interpellé

Par 31/03/2020 - 20:17
01/01/2020 - 00:00

Un membre du collectif des petits planteurs de Cadet Sainte-Rose a été interpellé ce mardi pour non respect du confinement. Il se trouvait sur des terres gérées par l’Office Nationale des Forêts à Goyave sans motif à priori valable. Déjà verbalisé plusieurs fois, il encourt désormais une peine de prison.

    Un membre du collectif des petits planteurs de Cadet interpellé

Willy Guyon se trouvait à un endroit où il n’avait pas le droit d’être selon les forces de l’ordre. Il se trouvait effectivement sur une parcelle de terrain à Sarcelle à Goyave alors qu’il réside à Sainte-Rose. Il lui est reproché de n’avoir pas respecté le confinement obligatoire pour la quatrième fois consécutive, ce qui l’expose désormais à des poursuites pénales, après les amendes qui n’ont pas été dissuasives.

L’homme faisant partie du collectif des petits planteurs de Cadet Sainte-Rose, risque désormais jusqu’à 6 mois de prison et une forte amende pour ne pas avoir respecté les règles de circulation, liées à la crise sanitaire. Même si le syndicat revendique être propriétaire de la parcelle de terre où l'individu a été interpellé, rien à ce stade ne permet de l’affirmer. Pas de titre de propriété donc en situation d’illégalité selon les autorités.

Placé en garde à vue à la gendarmerie de Capesterre-Belle-Eau, il devrait par la suite être poursuivi pour ce délit, éventuellement devant un magistrat de Basse-Terre. Mais déjà des sympathisants ont appelé au soulèvement sur les réseaux sociaux afin de faire libérer le suspect. 

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.