Un policier suspecté de vol sur une scène de crime

Par • Mis à jour le 04/10/2019 - 17:59

Un policier soupçonné de vol dans une grosse affaire. Souvenez-vous du meurtre d’Alain Célini survenu au Gosier en fin d’année dernière. Les deux auteurs présumés avaient été interpellés et placés en garde à vue. On a appris qu’un des enquêteurs aurait profité de ce moment pour aller se servir dans la maison de la principale suspecte. L’agent a par la suite été suspendu et devrait comparaitre devant la Justice.

    Un policier suspecté de vol sur une scène de crime

Le policier est convoqué le 19 décembre prochain précisément, devant le tribunal correctionnel, soupçonné d’avoir participé à la récupération d’objet dans le domicile de la meurtrière présumée d’Alain Célini en novembre 2018. Selon nos informations, il aurait subi des "pressions amicales" de personnes qui s’étaient faites arnaquées par la femme interpellée. Ces dernières, connaissant sa fonction de policier, lui auraient alors demandé de récupérer des choses sur la scène de crime pour en quelque sorte se faire rembourser. La suspecte était à ce moment là en garde à vue.

Un policier de la brigade criminelle

Un geste grave de la part d’un fonctionnaire de police, qui plus est, était en poste à la brigade criminelle en charge des dossiers les plus sensibles. Lorsque le pot aux roses a été découvert, le mis en cause a fait l’objet d’une suspension immédiate par sa hiérarchie. L'IGPN de Fort-de-France a même été saisie de l’enquête.

Pour rendre service à des amis

Cet inspecteur au parcours pourtant sans faute, aurait expliqué avoir agi pour rendre service à ses amis lésés qui insistaient pour récupérer leurs biens. Notez que l’homme a depuis été réintégré mais au sein d’un service purement administratif, sans lien avec les affaires délicates. Faisant l'objet d'une COPJ devant la juridiction pointoise en fin d’année.

 

 

Tags