Une opération d'enlèvement de carcasses au Lamentin

Par • Mis à jour le 18/09/2019 - 10:58

Une opération d'enlèvement d'épaves avec le concours de la Gendarmerie s'est déroulée lundi au Lamentin. L'occupant des lieux se revendiquait propriétaire du terrain concerné mais après vérification et une décision judiciaire, l'homme a été débouté.

    Une opération d'enlèvement de carcasses au Lamentin

Courant 2018, la mairie de Lamentin vend un terrain et délivre un permis de construire à une société. La vente de ce terrain est contestée par un homme qui s’estime propriétaire de la parcelle qu’il occupe depuis plusieurs années et sur laquelle il a entreposé de nombreuses épaves de voitures, de camions et des containers. Suite à une décision judiciaire, la Mairie de Lamentin est confirmée comme propriétaire et la société comme légitime acquéreur. Devant la mauvaise volonté de l’ancien occupant d’évacuer les différentes épaves de voitures, de camions et autres containers, une procédure d’expulsion est mise en œuvre le 16 septembre 2019.

Une vingtaine d'objets encombrants retirée

Avec le concours de la Gendarmerie, 14 carcasses et 4 containers sont évacués du terrain. Ainsi, la Gendarmerie s’inscrit dans le domaine de la lutte contre les atteintes à l’environnement avec cette nouvelle opération d’enlèvement des VHU (véhicule hors d’usage) en Guadeloupe et dans le cadre de l'action du COPOLEN, présidé par les procureurs de la République de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre. En outre, une procédure judiciaire sera ouverte pour enquêter notamment sur les infractions au code de l'environnement pouvant être constituées.

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.