Vitres teintées, téléphones au volant, les gendarmes sévissent

Par • Mis à jour le 26/04/2018 - 12:42

Les forces de l’ordre l’avaient annoncé et aujourd’hui ils appliquent la loi. Près de 60 usagers ont été verbalisés mardi sur l’ensemble des routes Guadeloupéennes. Chose originale, en plus des excès de vitesse habituels, l’accent a été mis sur les téléphones portables au volant et les vitres teintées .

    Vitres teintées, téléphones au volant, les gendarmes sévissent

Mardi dernier au matin, les militaires des trois brigades motorisées de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière ont procédé à des contrôles routiers axés sur les fautes de comportement. Ces contrôles répressifs ont été programmés dans la continuité des messages de lutte contre l’insécurité routière diffusés au cours du mois d’avril. L’heure était donc à la sanction car malgré ces rappels de bonne conduite, 58 conducteurs et conductrices ont été verbalisés.

Téléphones au volant et vitres teintées

Parmi eux, 30 faisaient usage de leur téléphone, 14 n’étaient pas porteurs de leur ceinture de sécurité, et chose pratiquement inédite, 3 circulaient avec des vitres teintées ne respectant pas la norme, ils ont immédiatement fait l’objet d’une procédure. On peut dire que c’est l’une des première fois que cette infraction est soulevée sur la voie publique depuis le passage de la loi l’année dernière. Quelques cas isolés avaient quand même été signalés mais le plus souvent avec de simples rappels à l’ordre.

Des contrôle avec des modes d'action différents

Autres infractions constatées, 5 usagers ont dépassé la limitation de vitesse maximale autorisée. Un motard a quant à lui été intercepté alors qu’il circulait à la vitesse de 185 km/h, c’est le retrait de permis assuré. Par ailleurs, une distribution de plaquettes « prévention routière » a été faite par les gendarmes afin de sensibiliser un maximum de conducteurs. L’Escadron de motards informe que d’autres opérations vont être mises en place prochainement avec des modes d’action différents. Surprise à venir donc !