Homophobie : le candidat Olivier Serva dans la tourmente suite à des propos tenus en 2012

Par • Mis à jour le 31/05/2017 - 16:39

Olivier Serva, le candidat investi par En Marche dans la 1ère circonscription de Guadeloupe est au centre d’une polémique. Il y a 5 ans lors d’un débat sur mariage pour tous il avait tenu des propos à connotation homophobe qui lui sont rappelés en pleine campagne de ces législatives 2017. L’élu régional a été contraint de présenter ses excuses pour tenter d’éteindre l’incendie.

    Homophobie : le candidat Olivier Serva dans la tourmente suite à des propos tenus en 2012

Cette polémique autour des propos à caractère homophobe tenus  par Olivier Serva en 2012 tombe plutôt mal pour le candidat et plus généralement pour le parti La République En Marche qui lui a accordé l’investiture dans la 1ère circonscription.  

Cette déclaration maladroite de l’intéressé refont surface en pleine campagne des législatives et alors que le candidat brigue les suffrages des électeurs. Il y a 5 ans, lors d’un débat contradictoire sur le mariage pour tous,  le vice-président de la région, en charge des affaires économiques, avait déclaré que l’homosexualité était une abomination.

Face à l’émoi suscité par ces propos condamnés y compris dans son propre camp, Olivier Serva a présenté des excuses publiques auprès des personnes qu’il a pu blesser, regrettant une prise de parole outrancière.  Dans un communiqué, il reconnait que c’était une faute et indique enfin qu’il retire ces propos qui ne correspondent pas à ses convictions. 

A lire également