Centrale thermique de Marie-Galante : Albioma joue la carte de l'apaisement

Par • Mis à jour le 06/02/2017 - 22:55

Le groupe Albioma n'entend pas revenir sur son projet de centrale thermique bois/biomasse. Selon lui, ce projet contribuera au développement la Guadeloupe. Ce qui laisserait, de plus, à la Communauté de communes de Marie-Galante la possibilité de développer d'autres projets en matière d'énergie.

    Centrale thermique de Marie-Galante : Albioma joue la carte de l'apaisement
Le bois importé sera bel et bien une composante qui servira au fonctionnement de la centrale thermique défendue par Albioma à Marie-Galante.

Cette dernière n'entend pas revenir sur son projet. Albioma certifie que cette centrale contribuera au développement économique de Marie-Galante. Il permettra, de surcroît, aux planteurs de faire des économies sur le coût des exploitations.

C'est en tout cas ce qu'a indiqué le directeur du développement de la zone Caraïbe d'Albioma Christian Blanchard pour rassurer la Communauté de communes de Marie-Galante (CCMG) sur RCI ce lundi 6 février 2017.

La CCMG montre depuis quelques mois une grande hostilité au projet d'Albioma. Pour mémoire, elle souhaite arriver à l'autonomie énergétique de l'île d'ici 2020.

Christian Blanchard s'est donc voulu rassurant, ce lundi, en précisant que cette usine bagasse/biomasse ne mettait "pas du tout en péril les projets de développement de la communauté de communes et de d'autres opérateurs".

La société Albioma souligne que d'importantes sommes d'argent ont été engagées pour mener à bien ce projet. Christian Blanchard a en outre rappelé, sur RCI, que son groupe a obtenu toutes les garanties nécessaires pour cette centrale thermique depuis 2013.

Anaëlle Edom avec José Phanor