Deux nouvelles mesures contre l'insécurité routière

Par 23/11/2016 - 16:21 • Mis à jour le 23/11/2016 - 16:21

En plus du port obligatoire de gants pour les deux roues, deux autres mesures de sécurité routière visant cette fois ci tous les usagers, sont entrées en vigueur ces derniers jours. Ainsi, à partir de 50km/h au-delà de la vitesse autorisée, les véhicules seront tout simplement saisis par l’Etat. Les conduites sans permis feront encourir jusqu’à 5 ans de prison ferme et 75.000€ d'amende.

    Deux nouvelles mesures contre l'insécurité routière
Depuis le weekend dernier, sont entrées en vigueur deux mesures de sécurité routière issues de la loi de modernisation de la justice. Désormais, les véhicules contrôlés en dépassement de 50 km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée seront immobilisés et immédiatement placés en fourrière. Limitée jusqu’alors aux cas de récidive de grand excès de vitesse, cette faculté d’immobilisation est maintenant possible dès la première infraction.

Trop d'excès de vitesse

Au-delà de cette mise en fourrière immédiate, les contrevenants s’exposent au paiement d'une amende de 1500€, la perte de 6 points, la suspension de leur permis pendant 3 ans et à la confiscation de leur véhicule. En 2015 en Guadeloupe, plus de 300 conducteurs ont été flashés ou interceptés alors qu’ils roulaient à une vitesse supérieure à 50 km/h. Sur les 49 accidents mortels survenus depuis le début de l’année 2016 sur les routes de l’archipel, 17 ont comme cause ou facteur d’aggravation, la vitesse.

Les conduites sans permis

Autre mesure entrée en vigueur, la création d’un délit spécifique de conduite d’un véhicule sans permis, dénué de points ou falsifié, qui sera désormais puni de cinq ans d’emprisonnement, 75 000 euros d’amende et de plusieurs peines complémentaires, comme la confiscation obligatoire du véhicule. Il faut savoir que les forces de l’ordre ont ainsi relevé, rien qu'en 2015, près de 2000 infractions à ce sujet.

Source: Préfecture de Guadeloupe