Fouille générale au centre pénitentiaire de Baie-Mahault

Par • Mis à jour le 10/10/2016 - 20:53

Une fouille générale, appuyée par des escadrons de gendarmerie, a débutée ce lundi 10 octobre 2016 au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Le but : trouver tout matériel prohibé en possession des détenus.

    Fouille générale au centre pénitentiaire de Baie-Mahault
Une fouille générale a débuté, ce lundi 10 octobre 2016, à 7h45, au centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Pour la première fois l'établissement carcéral a été entièrement retourné avec le concours de 110 gendarmes. Cette escadron est venu prêter main forte aux gardiens de prison.

Des recherches, qui ont pour but d'intercepter des pics artisanaux, des téléphones portables ou autres stupéfiants. Pour Nouredine Brahimi, le directeur du centre de détention cette "opération confirme que l'établissement est un espace républicain et que la loi s'applique partout".

Au-delà du simple rappel à l'ordre, il s'agit avant tout de mener une action de flagrance. Les gendarmes ont donc pour mission, ce lundi, de prendre les détenus la main dans le sac. On note également la participation du procureur de la République à cette opération.

La présence sur place de ce duo gendarmes-procureur accélère la procédure judiciaire, traditionnellement plus longue. Les surveillants du centre pénitentiaire réalisent, généralement, les fouilles seuls. Ensuite arrive l'intervention des gendarmes, a expliqué Jean-Luc Pétilaire, le responsable des surveillants de prison surles ondes de Radio Caraïbes International.

Cette opération complète de fouille aura donc un suivi judiciaire immédiat, le procureur pouvant réaliser des PV en cas de flagrant délit. C'est aussi une première réponse des autorités, face aux phénomènes de violence en milieu carcéral.