Grande réunion sur la coproduction de la sécurité en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 19/09/2016 - 17:17

Ce lundi 19 septembre 2016, Jacques Billant, le préfet de la Région Guadeloupe, l’ensemble des élus de l’archipel et les services de l'Etat discuteront de la coproduction de la sécurité dans le département. Cette rencontre aura lieu à la préfecture de Basse-Terre.

    Grande réunion sur la coproduction de la sécurité en Guadeloupe
Jacques Billant, "le préfet de Région et les élus guadeloupéens se mobilisent pour apporter des réponses à la délinquance".

C'est le titre du communiqué de presse de la préfecture. Il peut paraître ronflant. Toutefois, il est à la hauteur des exigeances d'une population, qui demande désormais des réponses face une violence grandissante dans le département.

Lors de cette rencontre, il s'agira de faire un état des lieux des mesures décidées, notamment en juin 2016. Un plan "Sécurité Outremers" avait alors été présenté.

Ce dernier promet 433 policiers et gendarmes cette année détinés aux Outremers. Quid du nombre exacte pour la Guadeloupe ? Selon la population, les 70 gendarmes promis pour gérer la situation, plus urgente que jamais, ne suffisent plus.

Précisons que la venue de gendarmes supplémentaires est également attendue entre 2017 et 2019.

En outre, au cours de réunion cruciale, la question des conventions d'extradition avec nos voisins mériterait d'être remise sur la table. Un autre enjeu de ce rendez-vous : la coproduction de sécurité avec les acteurs locaux.

Comment la société civile, les administrations et les collectivités peuvent unir leurs forces pour agir efficacement sur le terrain ?

Les Guadeloupéens semblent vouloir, quoiqu'il advienne, la mise en œuvre d'actions ciblées contre les trafics de stupéfiants, la circulation des armes à feu et les phénomènes de gang.