Insécurité et transport : les parents d'élèves des collégiens de Petit-Bourg tirent la sonnette d'alarme

Par 22/11/2016 - 21:02 • Mis à jour le 22/11/2016 - 21:02

Ce mardi 22 novembre 2016, les parents d'élèves du collège de Petit-Bourg ont alerté les autorités sur des retards réguliers des transports scolaires. Ils pénaliseraient les collégiens. Pire, les mettraient en danger.

    Insécurité et transport : les parents d'élèves des collégiens de Petit-Bourg tirent la sonnette d'alarme
Les parents d’élèves du collège Félix Eboué de Petit-Bourg, affiliés à la Fapeg craignent pour la sécurité de leurs enfants. En cause, une mauvaise organisation du transport scolaire.

Matin et soir, au moins un bus sur deux serait en retard de 15 minutes ou plus. Une attente durant laquelle les élèves sont livrés à eux-mêmes. "Ils se font violenter, racketter et vivent un vrai climat d'insécurité", assure la Fapeg dans un communiqué.

Cette situation durerait depuis au moins deux ans. La fédération des Parents d’Elèves de Guadeloupe a donc "interpellé la Communauté d'agglomération grand sud caraïbes sur ce problème qui dure depuis trop longtemps". Mais, "la situation ne s'améliore pas".

"La communauté d'Agglomération ne prend pas les mesures pour obliger le transporteur à respecter ses engagements", poursuit le communiqué. De plus, la direction du collège et le rectorat refuserait de mettre en place une commission hygiène et sécurité.

"Cette demande de CHS exceptionnelle a été demandée par plus d'un tiers des administrateurs, conformément à la loi", assure la Fapeg. Au regard de la situation, elle a décidé de monter au créneau et demande l’intervention de Jacques Billant, le préfet de région. "Nous craignons que ne se produise le pire comme à Baimbridge", a indiqué la Fapeg.

A.E avec Méven Le Moign