Jacques Billant est passé à l’offensive pour lutter contre la délinquance et la criminalité

Par • Mis à jour le 08/01/2016 - 15:22

Jeudi, les autorités se sont réunies pour faire un point sur la délinquance et la criminalité en Guadeloupe. Au regard des chiffres sur les vols à mains armée ou encore les homicides, la lutte contre le trafic, l’acquisition et la circulation des armes devient un véritable enjeu pour l’archipel.

    Jacques Billant est passé à l’offensive pour lutter contre la délinquance et la criminalité
Jacques Billant, le préfet de région a réuni le jeudi 7 janvier 2016 les forces de l’ordre, la Justice, le rectorat, la protection judiciaire de la jeunesse ainsi que les services du renseignement et de la sécurité intérieure.

En regroupant cet état-major, Jacques Billant a décidé de passer à l’offensive pour lutter contre la délinquance et la criminalité. Lors de cette réunion, il s’agissait d’établir un bilan sur la situation guadeloupéenne.

"La violence n’est pas une fatalité. Cela nécessite l’engagement d’une prise de conscience collective. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité avec l’autorité judiciaire renouveler l’action « Déposez les armes » (…) Elle va durer tout au long de l’année", a précisé Jacques Billant ce vendredi 8 janvier 2016 sur les ondes de RCI Guadeloupe.

En 2015, selon le quotidien France-Antilles, quarante-cinq mort violentes ont été enregistrées sur l’ensemble de l’année. Trois cent quatre-vingt vols à main armées ont été commis. Dans cette optique, la lutte contre le trafic, l’acquisition et la circulation des armes est primordiale. En effet, sans arme il est difficile de réaliser un vol à main armées ou encore de commettre un meurtre.