Jesse Jackson :"mon peuple soit vivant et n'abandonne jamais"

Par • Mis à jour le 20/07/2015 - 14:48

Le révérend Jesse Jackson était en visite en Guadeloupe pour la première fois. Sur le parvis du Mémorial ACTe, dimanche 20 juillet, il a tenu un discours pour la dignité du peuple noir.

    Jesse Jackson :"mon peuple soit vivant et n'abandonne jamais"
Des centaines de Guadeloupéens se sont retrouvés, dimanche, sur le parvis du Mémorial ACTe pour écouter le discours de Jesse Jackson, l’un des plus fidèles compagnons de route de Martin Luther King dans la lutte menée contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Jesse Jackson a été acclamé dès son arrivée au pupitre.

"Je n’ai rien vu de similaire dans le monde", a-t-il déclaré, au sujet du Mémorial ACTe qu’il venait tout juste de visiter. A 73 ans, cette figure emblématique de la lutte des droits civiques a également avoué être chez lui, ici en Guadeloupe.

"Il fut un temps où nous avons vécu séparément, mais maintenant nous devons apprendre à vivre ensemble". Tout un long de ce discours, le révérend Jackson a égrainé un message pour la dignité humaine et un appel au rassemblement.

"Tant que l’un d’entre nous sera enchainé aucun d’entre nous ne sera vraiment libre", a-t-il assuré. Appelant ainsi tous les Guadeloupéens à venir visiter le Mémorial ACTe. Dans un seul but : comprendre l’esclavage et ne pas répéter ce système,"véritable racine du mal".

Pour Jesse Jackson, le combat pour retrouver la dignité du peuple noire n’est pas terminé. "Nous voulons notre part dans le capital et l’industrie et que notre culture fleurisse. Nous méritons la liberté", a-t-il affirmé. Face à la fougue de l’orateur, la foule applaudit.

"Maintenant, jamais plus nous ne reculerons, mais nous irons de l’avant. Mon peuple soit vivant et n’abandonne jamais". Des mots forts prononcés, le point levé, devant une assistance galvanisée.