Kai et Junior, deux lamantins réintroduits en Guadeloupe

Par 09/08/2016 - 17:16 • Mis à jour le 09/08/2016 - 17:16

Après plus de 30 heures de vol, Kai et Junior deux lamantins de Singapour sont arrivés en Guadeloupe ce mardi 9 août 2016.

    Kai et Junior, deux lamantins réintroduits en Guadeloupe
Kai et Junior, deux lamantins, ou comme on aiment à les appelés ches nous des Manman dlo sont arrivés dans la nuit du lundi 8 août au samedi 9 août 2016 en Guadeloupe.

Kai et Junior sont partis de Singapour pour atterrir vers 2h30 à Pôle Caraïbes. Après un périple d'environs 40 heures, ils ont débarqué à bord du Boieng 747 de la Singapour Airlines Cargo, dans le cadre du programme de repeuplement de l'espèce, Sirena.

Image retirée.
Plus de 100 ans après leur disparitions aux Antilles les Lamantins sont réintroduits en Guadeloupe. © Alexandre Giraud/RCI.
Selon Ferdy Louisy, le président du Parc national les prochains jours seront décisifs pour la réintroduction des animaux. Ils ont été placés en zone de quarantaine. Le but de cette action : leur laisser le temps de s’adapter à leur nouvel habitat naturel.

D'ailleurs, une équipe de soigneurs est dévouée au bien-être de ces lamantins. Kam, un soigneur de Singapour passera une semaine en Guadeloupe pour s’assurer de la bonne acclimatation des animaux. Il y a aussi Ray Ball, un vétérinaire américain et Natalia Roznieska, vétérinaire en charge des lamantins au centre d’élevage du Parc national.


Image retirée. Ferdy Louisy en compagnie des vétérinaires de Singapour et de la Guadeloupe. © Alexandre Giraud/RCI.
"Si l'on réussi cela, la Guadeloupe rentrera dans l'histoire scientifique du monde. Cela ne s'est jamais fait.Cela fait 10 ans de travail, de suivi, de négociations avec un appui du gouvernement (...) Sur un tel projet, nous aurons à échanger, coopérer avec bon nombre de pays de l'axe de la Caraïbe et des Amériques."
En 2015, le parc national se disait déjà en relation avec le réseau latino-américain. Au sein de celui-ci, on retrouve un certain nombre de zoos et d'aquariums. Il avait également lancé un inventaire sur les caractéristiques des animaux au Mexique, à la République Dominicaine, au Vénézuela et à la Colombie.

Des pays en mesure de proposer cette espèce à la France. Finalement, c'est Singapour qui acceptera de jouer le jeu sans aucune contrepartie, semble-t-il. En vidéo le départ de Kai et Junior.

A Singapore aquarium sends two manatees to Guadeloupe in the Caribbean for a repopulation program.https://t.co/6hDgLon70q

— Reuters World (@ReutersWorld) 9 août 2016

Pour le Parc National, l'arrivée de Kai et Junior est nécessaire pour débuter la reproduction dans nos eaux. Les animaux seront reproduits en captivité, puis, leur descendance sera relâchée dans le Grand-Cul-de- Sac Marin. A terme, une quinzaine de lamentins devrait être remis en milieu naturel.

Image retirée. Les bassins d'accueil de Kai et Junior au centre d'élevage. © Alexandre Giraud/RCI.

Le programme du Fonds européen de développement économique et régional (FEDER) aurait permis de débloquer 1 M € de budget pour des études et des aménagements pour l'installation des lamentins dans notre île.

Ce mardi 9 août 2016, sur les ondes de RCI Guadeloupe, Ferdy Louisy a d'ailleurs remercié "la France et la Commission européenne ainsi que les partenaires privés, qui ont cru en ce projet et accepté de mobiliser des fonds importants".

Anaëlle Edom avec Alexandre Giraud
@anaellee_rci