La 8e biennale du Réseau Accélorométrique Permanent ? C'est en Guadeloupe !

Par 09/11/2016 - 00:39 • Mis à jour le 09/11/2016 - 00:39

Le Réseau Accélorométrique Permanent (RAP) se rassemble tous les deux ans pour établir le bilan des avancées scientifiques et techniques. Le but : mieux comprendre l'impact des séismes sur nos sociétés. Cette année, le RAP a choisi Sainte-Anne pour ces échanges qui se tiendront jusqu'au 10 novembre 2016.

    La 8e biennale du Réseau Accélorométrique Permanent ?  C'est en Guadeloupe !
La 8e biennale du Réseau Accélorométrique Permanent (RAP) a lieu jusqu'au 10 novembre 2016 à Sainte-Anne. Ce réseau rassemble l'ensemble de la recherche académique et publique française impliquée dans la définition et la gestion du risque sismique.

Pour la première fois, ce rendez-vous se tient aux Antilles, la zone la plus sismique du territoire français. Les 80 intervenants échangeront sur leurs expériences durant ces trois jours.

#BiennalRap Celine Dessert dir. OVSG . Les scientifiques des sciences de la Terre montrent ici l importance des Antilles dans leurs travaux. pic.twitter.com/oGuF8XsJpC

— FranceSeisme (@FranceSeisme) 7 novembre 2016

Ils aborderont plusieurs sujets : la dynamique des sols, les séismes en Equateur, en Italie et en Hexagone, la définition de l'aléas sismique ainsi que les systèmes d'alerte en temps réel. L'enjeu de ces échanges : mieux comprendre les séismes et leurs impacts sur nos sociétés.

#BiennalRap Celine Dessert dir. OVSG . Les scientifiques des sciences de la Terre montrent ici l importance des Antilles dans leurs travaux. pic.twitter.com/oGuF8XsJpC

— FranceSeisme (@FranceSeisme) 7 novembre 2016


La biennale du RAP sera clôturée par une table ronde avec le professionnels du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS). Le RAP tiendra également une réunion publique avec la population jeudi 10 novembre.

A.E avec Alexandre Giraud