Changer d'île

La semaine de la santé mentale au travail

Par Rinsy Xieng / RCI.FM / 11/03/2017 - 16:59

Les problèmes de santé mentale sont devenus l'une des principales causes d'absentéisme au travail et de retraite anticipée. La récession économique actuelle et ses effets sur le marché du travail vont probablement aggraver les problèmes d'emploi et de qualité de la vie chez les personnes atteintes de troubles mentaux et leur famille. C'est dans ce contexte que la semaine de la santé mentale débutera ce lundi 16 jusqu'au 26 mars. Une opération axée cette année sur la santé au travail. Plusieurs manifestations et conférences sont prévues.


Les enjeux de cette 28ème édition de la santé mentale:
SENSIBILISER le public aux questions de Santé mentale. INFORMER, à partir du thème annuel, sur les différentes approches de la Santé mentale. RASSEMBLER par cet effort de communication, acteurs et spectateurs des manifestations, professionnels et usagers de la santé mentale. AIDER au développement des réseaux de solidarité, de ré-flexion et de soin en santé mentale. FAIRE CONNAÎTRE les lieux, les moyens et les per-sonnes pouvant apporter un soutien ou une information de proximité.

Les associations d’usagers ou de familles, comme l’UNAFAM (Union Nationale des Familles et Amis des personnes atteintes de handicap psychique) et les GEM (Groupes d’Entraide Mutuelle), les équipes soignantes du CHM et du CHU, les organisent en Guadeloupe avec le concours de l’IREPS, l’ARS et de nombreux partenaires.
Des journées portes-ouvertes et plusieurs conférences-débat pour aller à la rencontre du grand public sont prévues, afin de démystifier la maladie mentale et la souffrance psychique, et les relations entre travail et santé mentale. L'Unafam joue un rôle actif depuis de nombreuses années auprès des pouvoirs publics pour faire reconnaître le handicap psychique et les besoins d'accompagnement spéci-fiques qu'il nécessite" souligne Béatrice Borrel, Présidente de l'Unafam.
L’association préconise :
- Un accompagnement global au sens où il doit se préoccuper des dimen-sions de la vie de la personne autre que sa disponibilité au travail.
- Un accompagnement individualisé, qui s’ajuste à la demande et aux be-soins de chaque personne.
- Un accompagnement qui s’inscrive dans la durée. Il doit favoriser l’accès à l’emploi et éviter la multiplication et l’accumulation des évaluations, des réhabilitations, des formations préprofessionnelles. Il doit aussi com-prendre le suivi dans l’emploi ainsi que l’aide au maintien dans l’emploi.

En 2014, l’Unafam a formalisé ces préconisations et recommandé la mise en place d’un Service d’Insertion Professionnelle Spécialisé pour le Handicap Psychique (SIPSY) dans chaque bassin de vie. Le rapport Le Houérou de sept. 2014 s’appuie en grande partie sur ces recommandations et est à la source du décret d'application de la loi travail du 8 août 2016 qui devrait paraître dans quelques semaines et acter ces prin-cipes d'accompagnement des personnes en situation de handicap psychique en matière d’accès et de maintien dans l’emploi.

Intervenants prévus:
Mme J. AUBATIN, Présidente des Groupes d’Entraide Mutuelle Mme M. ELSO, Présidente UNAFAM-Gwadloup Mme Josiane JEGU , Directrice de l’IREPS M. J-C. POZZO DI BORGO, Directeur Général du CHU M. F. FARANT, Directeur du CHM

Le programme détaillé sur:
https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/sante-mentale-travail



A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.