Le budget primitif de l’année 2016 au cœur du conseil d’administration du SDIS

Par • Mis à jour le 07/01/2016 - 16:47

Le mercredi 6 janvier, les membres du Service départemental d'Incendie et de Secours de la Guadeloupe ont analysé le budget primitif concernant l’année 2016, lors du conseil d’administration. L’ensemble de syndicats sont plutôt satisfaits des décisions prises durant cette rencontre. Certain déplore, toutefois, un budget restreint.

    Le budget primitif de l’année 2016 au cœur du conseil d’administration du SDIS
Le conseil d’administration du Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Guadeloupe (SDIS) s’est tenu le mercredi 6 janvier aux Abymes. Lors de cette rencontre, ses membres ont examiné le budget primitif de l’année 2016. Ils ont également évoqué les actions principales qui seront mises en place pour les sapeurs-pompiers.

Avec une enveloppe globale d’un peu plus de 40 millions d’euros, ce premier budget primitif 2016, décidé sous la présidence de Fabert Michely, semble satisfaire l’ensemble des syndicats. Interrogé par la rédaction de RCI Guadeloupe, le mercredi 6 janvier 2016, Charles Ballet, le représentant du syndicat FO SDIS 971 a tout de même noté les restrictions bugétaires de l'année 2016. "S’agissant des participations communales, nous avons une baisse de 5,5 millions d’euros", a-t-il souligné.

Fabert Michely avait également abordé cette diminution du budget un peu plus tôt sur nos ondes."Les grandes décisions qui ont été prises, c’est un budget global de 41,4 millions d’euros dont 37 millions (destinés) au fonctionnement et 3,8 millions aux investissements. Les communes participent à hauteur de 11,9 millions d’euros (…). C’est un budget que je (qualifierais de restreint)".

Pour autant, selon le président du SDIS cette diminution budgétaire s’explique. Il s’agirait de respecter le protocole d’accord signé après la grève des pompiers de novembre 2014, a-t-il indiqué sur l’antenne de RCI Guadeloupe. En outre, selon Fabert Michely, des formations pour les différents métiers du secteur ont été mis en place.

Lors du conseil d’administration de la structure, le maintien des crédits d’équipement des sapeurs-pompiers a aussi été confirmé. Les membres ont également avancé sur le dossier de la future caserne de Pointe-à-Pitre, s’est félicité Charles Ballet.