Lycées et collèges: les chantiers en cours

Par • Mis à jour le 29/08/2015 - 18:09

En terme d’éducation, faisons un point sur les chantiers en cours ou à venir concernant les collèges. Les travaux de confortement parasismique se poursuivent. Autre priorité du Conseil Départemental : la restauration scolaire. Pour cette nouvelle année scolaire, 6.2 millions d’euros devraient être investis pour les gros travaux dans les lycées. Soit environ 300.000€ par établissement.

    Lycées et collèges: les chantiers en cours
Tout d’abord en ce qui concerne le lycée de Baimbridge qui accueille un peu moins de 2000 élèves, une remise aux normes parasismiques devrait couter environ 170 millions sur 7 ans. Les travaux ont déjà débuté notamment sur le plateau sportif. Reconstruction de terrains, gymnase mais aussi d’un nouvel espace de restauration commun avec chevalier de Saint-Georges. Le lycée Gerty Archimède de Morne à l’eau devrait lui aussi connaitre une mise en conformité contre les séismes. Le lycée de Sainte-Anne, Poirier de Gissac devrait voir l’arrivée d’une salle omnisports, livraison prévue en décembre pour un coût approximatif de 700.000€. A Saint-Claude, le lycée Ducharmoy est en train d’agrandir sa salle de permanence déboursant 150.000€ pour l’occasion. Même somme allouée pour l’établissement Gerville Réache à Basse-Terre, avec le système de désenfumage de l’internat. 50 chambres d’internat devraient être livrées à la rentrée au lycée Raoul Georges Nicolo dans le chef lieu, 3 millions ont été budgétés. A Providence aussi, la construction d’un internat de 70 chambres devrait couter 4.5 millions d’euros, c’est encore en phase de projet. Enfin à Bertène Juminère au Lamentin, une annexe scolaire et une restructuration est en cours de finalisation, pour un montant total de 200.000€.

Remise aux normes dans les collèges

Depuis 2012, le conseil départemental a engagé des travaux parasismiques dans les établissements. Le coût total estimé s'élève à 44 millions d'euros sur 3 ans. L'État participe à hauteur de 40%. Parmi les collèges concernés, celui du Général-de-Gaulle au Moule, où la réhabilitation est achevée, un coût global de 10,9 millions pour 17 bâtiments en tout. Les 5 bâtiments de Fernand Balin à Anse-Bertrand, les travaux sont toujours en cours jusqu’à 2016 semble t-il, 3,5 millions seront investis, à Bebèl à Sainte-Rose, même situation mais pour un coût de 14,5 millions et une durée de 3 ans, les collèges de Nestor de Kermadec à Pointe-à-Pitre et Germain Saint-Ruf à Capesterre-Belle-Eau sont en phase d’étude de finalisation, notamment en ce qui concerne les procédures administratives. Pour les chantiers à venir, la priorité sera les cantines scolaires, tel qu’à Deshaies ou sur le front de mer de Pointe-à-pitre. Huit nouveaux espaces de restauration pour un coût global de 9 millions d'euros. Des travaux d’amélioration de la sécurité et du cadre de vie sont également prévus sur les réseaux électriques, l’alimentation en eau potable ou encore le mobilier, les salles de cours et les équipements sportifs.