Soixante-dix gendarmes en Guadeloupe pour plus de sécurité

Par • Mis à jour le 19/09/2016 - 15:12

Comme annoncé, les 70 gendarmes supplémentaires sont arrivés en Guadeloupe. Cet escadron de gendarmerie mobile a pour vocation d'assurer la sécurité, particulièrement dans les villes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes et Baie-Mahault.

    Soixante-dix gendarmes en Guadeloupe pour plus de sécurité
Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur l'avait annoncé, mercredi 14 septembre 2016, par voie de communiqué, soit un jour après le meurtre du jeune, Yohan Equinoxe. C'est chose faite. Quatre pelotons de gendarmerie mobiles sont arrivés en Guadeloupe.

Dimanche 18 septembre 2016, les 70 militaires ont été reçus par Jacques Billant, le préfet de Région. Ce dernier leur a signifié leur feuille de route. Les 70 gendarmes seront déployés à partir de ce lundi 19 septembre dans la Zone de sécurité prioritaire. Un secteur englobant les villes de Pointe-à-Pitre, Les Abymes et Baie-Mahault.

Ces quatre pelotons pourront également intervenir sur l’ensemble du département. Selon Jacques Billant, il faut garantir la sécurité à tous les Guadeloupéens. C'est ce qu'il a indiqué sur les ondes de RCI Guadeloupe :

"Nous avons une situation difficile. Ce situation est d'abord concentrée sur la zone prioritaire. C'est là que les Guadeloupéens attendent le renforcement de notre présence sur la voie publique. Pour autant, ce renforcement permet de maintenir intact notre potentiel d'actions sur l'ensemble de l'archipel".

Cet escadron de gendarmerie mobile vient donc renforcer les deux unités déjà présentes dans le département. Il a été mobilisé pour mettre mettre fin à la "spirale de violence".

"Tant que l'effet que l'on recherche n'est pas réalisé, l'escadron a vocation à rester en Guadeloupe", précise le colonel Jean-Marc Descoux, commandant de la gendarmerie de la Guadeloupe.