Changer d'île

Traite négrière et esclavage : l'exemple de la Guadeloupe dans les manuels scolaires

Par Anaelle EDOM / RCI.FM / 14/10/2016 - 18:24

Les programmes de cette rentrée 2016 font désormais état de la traite négrière et de l'esclavage. Aux éditions Nathan, ce chapitre est illustré par des images et commentaires. Du Mémorial ACTe à l'habitation Murat, les élèves sont invités à comprendre cette période historique à travers l'exemple de la Guadeloupe.

Les programmes aux collèges définissent les connaissances essentielles. Ils livrent les méthodes. Ils constituent le cadre national des professeurs. Avec cette base, ceux-ci organisent leurs enseignements.

Il y a là une volonté du ministère de l'Education nationale. En cette rentrée 2016, elle prend forme avec l'arrivée de ces nouveaux programmes.

En classe de quatrième, l'élève comprend ainsi progressivement comment l'histoire et la géographie permettent de réfléchir au temps et aux espaces de sociétés humaines. Ces deux disciplines lui offrent des clés pour appréhender les phénomènes sociaux.

L'enfant découvre aussi la complexité de l'évolution historique et de l'organisation géographique des groupes humains. Et ce, en parcourant les thèmes d'enseignement proposés.

En outre, il juge par lui-même la thématique évoquée à travers des exercices. Il prend également conscience que le passé façonne le présent.

Les éditions Nathan ont choisi l'exemple de la Guadeloupe

Les éditions Nathan, dans le manuel d'histoire, géographie, enseignement moral et civique des classes de quatrième, ont choisi l'exemple de la Guadeloupe.

Cela transparait dans le chapître consacré aux bourgeoisies marchandes, à la traite négrière et à l'esclavage du XVIIIe siècle. On y retrouve une photo du Mémorial ACTe avec ces questions :

" Pourquoi avoir choisi la Guadeloupe pour construire un Mémorial ? Quel est le rôle du MACTe ?"

Il y a même une question sur l'émotion de Victorin Lurel, l'ancien président du conseil régional à l'origine de la création de la structure. Dans une autre page intitulée "Les traces de la Guadeloupe", deux photos de l'habitation Murat de Marie-Galante ont été choisies.

Certains diront probablement comme Aimé Césaire, assistant au premier centenaire de l'abolition de l'esclavage à la Sorbonne : "C'est à la fois immense et insuffisant !".



A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.