Une convention pour renforcer les échanges entre les agriculteurs de Guadeloupe et d'hexagone

Par 17/11/2016 - 20:06 • Mis à jour le 17/11/2016 - 20:06

La CANBT et Légumes de France ont signé une convention de partenariat et d'objectif pour permettre aux agriculteurs guadeloupéens d'échanger avec leurs homologues de l'hexagone mercredi 16 novembre 2016. Cette convention, signée au Lamentin, s'inscrit dans le cadre du 60ème congrès des producteurs de Légumes de France.

    Une convention pour renforcer les échanges  entre les agriculteurs de Guadeloupe et d'hexagone
La signature de la convention de partenariat et d'objectif économique entre la Communauté d'agglomération du Nord Basse-Terre (CANBT) et Légumes de France a eu lieu, mercredi 16 novembre 2016, au Lamentin.

Elle permettra aux agriculteurs locaux de bénéficier de l'expertise de leurs homologues de l'hexagone. Le but est évidemment d'échanger sur le spécificités et les expériences agricoles guadeloupéennes.

Cette opération s'inscrit dans le cadre du 60ème congrès des producteurs de légumes de France. Il se tient actuellement Guadeloupe.

Selon Jocelyn Sapotille, le président de la Communauté d'agglomération du Nord Basse-Terre, il s'agit d'un événement pour l'agriculture du nord Basse-Terre. Elle qui connait quelques difficultés.

"Il y a de moins en moins de jeunes agriculteurs qui s'installent. Il y a le problème du foncier chez nous. Il y a le problème de l'eau agricole chez nous", précise-t-il.

Pour faire face à ces obstacles, la CANBT et les agriculteurs entendent diversifier la production agricole.

Mais, cette direction n'est pas sans risque, particulièrement dans une région comme la Guadeloupe sujette aux aléas climatiques, a ajouté Honoré Kichenassamy, le président de la commission diversification FDSEA.

A.E avec Ingrid Sénat