Une diminution du nombre de demandeurs d'emploi

Par 27/04/2016 - 10:22 • Mis à jour le 27/04/2016 - 10:22

Par rapport au mois précédent, toutes catégories confondue, on note une baisse de moins 0,6% du nombre de demandeurs d’emploi en Guadeloupe pour le mois de mars 2016. C’est mieux qu’au niveau national. Ce recul se confirme également chez nous sur le trimestre et l’année. Analyse des dernières statistiques publiées par Pôle Emploi Guadeloupe.

    Une diminution du nombre de demandeurs d'emploi
63 960, c’est le nombre exact de chômeurs en Guadeloupe fin mars 2016, soit 410 personnes de moins que le mois précédent toutes catégories confondues (Il faut englober les demandeurs d’emploi qui ont exercé une activité réduite durant le mois). Ce sont les données dévoilées par les dernières statistiques publiées par Pôle Emploi Guadeloupe

En regardant de plus près les chiffres, on constate, toutefois, que le chiffe concernant les chômeurs ayant exercé un petit boulot n'est pas en baisse comme la tendance générale. Il connait une augmentation de 1% sur un mois et de près de 4% durant le dernier trimestre. Ces résultats font preuve d'une précarisation ou peut-être d'un attentisme des entreprises guadeloupéenne, hésitante ou n' ayant pas la possibilité d'embaucher durablement.

Autre élément intéressant, c’est la baisse durable du nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en Guadeloupe, moins 2,3% le mois dernier, moins 5,2% sur 3 mois et jusqu’à moins 10,8% sur un an. Mais, une fois de plus, toute catégorie confondues, la balance globale n’affiche pas la même tendance.

Il y en a donc d’autres qui trinquent davantage. Il s’agit des séniors, les chômeurs âgés de plus de 50 ans. Si leur nombre ne progresse que de 0,1% sur un mois, il s’établit désormais à +7,1% sur un an. Et ce sont toujours les femmes qui sont les plus nombreuses à rechercher un emploi dans notre département.

Il reste tout de même un point encourageant : la durée d’inscription à Pôle Emploi tend à se réduire. On note, par exemple, un recul des chômeurs inscrits depuis un an ou plus de 1,4% sur un trimestre, avec une sortie pour reprise d’emploi déclarés en augmentation de 4,5 points. Ces chiffres concernent toujours sur les 3 derniers mois.