Une première échocardiographie à distance réalisée en Guadeloupe

Par 09/12/2016 - 18:12 • Mis à jour le 09/12/2016 - 18:12

VIDEO - La première échocardiographie à distance de l'archipel guadeloupéen a été réalisée le jeudi 8 décembre 2016. Une fois n'est pas coutume, les patients marie-galantais sont restés sur leur île, alors que les équipes médicales sont intervenues depuis le CHU de Pointe-à-Pitre.

    Une première échocardiographie à distance réalisée en Guadeloupe
Melody, c'est le nom de l'échocardiographe télérobotisé installé au Centre hospitalier de Marie-Galante depuis quelques semaines. L'appareil était très attendu par les cardiologues du continent, par le Centre hospitalier de Marie-Galante (CHMG) et surtout par les patients de la Grande Galette.

Innovant et révolutionnaire, Melody devrait changer, à terme, la donne pour les différents centres médicaux de l'archipel. Il favorise "l'accès aux soins en tout point du territoire", "lutte contre la désertification médicale et la double insularité" et "permet un meilleur dépistage".

En clair, un patient marie-galantais n'a plus à se rendre à Pointe-à-Pitre pour subir son examen. Désormais, tout se fait à distance. Pour l'heure, l'échocardiographe télérobotisé est disponible uniquement à Marie-Galante. Mais l'on peut imaginer que les Saintes ou encore la Désirade accèdent à cet outil ou que ce service soit vendu à nos voisins de la Caraïbe.

Image retirée.
Un assistant positionne sur le thorax du patient, allongé sur un lit de télémédecine, un bras robotisé. © B.Solé
L'équipe du Centre hospitalier de Pointe-Pitre-Abymes a donc réalisé une première échocardiographie jeudi 8 décembre 2016. Elle a pris, dans un premier temps, toutes les données médicales du patient.

"Ce que l'on fait classiquement dans toutes les consultations cardiologiques ", explique Mona Herdreville, cardiologue au CHU de Pointe-à-Pitre.

Le service a procédé, ensuite, à des mesures du cœur et de la circulation du sang. Pour mener à bien ces opérations, les centres hospitaliers de Pointe-à-Pitre et de Marie-Galante sont reliés.

Sur le site du CHU de Pointe-à-Pitre, le cardiologue prend la main. Il utilise pour réaliser l'examen une "sonde fictive", similaire à une sonde d'échographie. Il contrôle ainsi à distance Melody.

Grâce à une unité de contrôle et de lecture de l'image échographique, le médecin peut paramétrer l'échocardiographe.

Au même moment à Marie-Galante, un assistant positionne sur le thorax du patient un bras robotisé (voir vidéo). Melody reproduit, par la suite, les mouvements du cardiologue avec précision. Médecin et patient peuvent, également, dialoguer par visioconférence.



Un tel investissement à un coût. L'Agence régionale de santé parle de 140 000 euros. A l'origine, Melody a été créé pour réaliser des échographies sur des astronautes dans l'espace avec un radiologue situé sur terre.

Désormais, ces recherches profitent à tout un chacun grâce à la société AdEchoTech. Celle-ci a amené à "maturité industrielle la télé-échographie". Plus de vingt centres médicaux, pour moitié à l'international, utilisent Melody quotidiennement.

Anaëlle Edom avec Bernard Solé
@anaellee_rci