Violences à la maison pendant le confinement : comment alerter ?

Par 03/04/2020 - 18:11
01/01/2020 - 00:00

Comment lancer l’alerte si vous êtes victime ou témoins de violences pendant le confinement ? Dans un communiqué, diffusé ce vendredi, la préfecture rappelle les numéros d’urgence que peuvent composer les victimes de violences conjugales et intrafamiliales.

    Violences à la maison pendant le confinement : comment alerter ?

Le directeur de cabinet du préfet le disait sur RCI cette semaine : le confinement peut malheureusement provoquer des situations d’extrême tension et de violences dans les familles.

C’est pourquoi « le préfet et les procureurs ont réuni les associations d’aide aux victimes ainsi que les forces de l’ordre. Ils ont demandé aux policiers et gendarmes d’être particulièrement vigilants. Les services de l’État sont également mobilisés en cas d’hébergement d’urgence », indique la préfecture.

Il y a plusieurs numéros disponibles pour lutter contre ces violences : le 114, le numéro des victimes. Un appel ou un SMS, pour être plus discret. Il faut préciser l’adresse de la victime, pour permettre aux forces de l’ordre d’intervenir rapidement.

Le 17 pour toute situation urgente.

Le 115 est aussi là pour signaler les violences intrafamiliales et conjugales (de 7h à 22h30). Et pour demander un hébergement d’urgence.

Si vous êtes témoin de violence commise sur un enfant,ou que vous êtes un enfant ou adolescent victime de violence, appelez le 119. le 3919 : c'est le numéro d’écoute national est gratuit et anonyme. Durant la période de confinement, il est accessible de 9h à 19h (heure de Paris), du lundi au samedi.

Les réseaux sociaux de la Police et de la Gendarmerie sont aussi là pour recueillir vos alertes.

Les associations de Guadeloupe

Initiatives France Victimes Guadeloupe répond du lundi au vendredi de 8h à 16h au 0 800 39 19 19

Guadav France Victimes à votre écoute du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 14h à 16h au 0690 942 536 /0690 932 086

 Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) assure une permanence les lundis, mercredis et vendredis de 9h à 13h30 : 0590 852 592

Et la plateforme mise en place par le ministère de l’Intérieur pour dialoguer avec des forces de l'ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée. arretonslesviolences.gouv.fr. Elle est active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7

 Et surtout n’oubliez pas ces personnels qui sont sensibilisés et peuvent vous aider : vous pouvez vous adresser à un pharmacien ou à tous les personnels de santé, sociaux, para-médicaux. Ils peuvent à tout moment, vous écouter et signaler une situation dangereuse.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.