Vitesse réduite à 80 km/h : ce que cela changerait en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 02/12/2017 - 06:15

Le gouvernement s’apprêterait donc à réduire la vitesse autorisée à 80 km/h au lieu de 90 km/h actuellement sur les routes à deux voies sans séparation centrale. Des expérimentations sont menées dans l’hexagone, depuis 2015, sur trois portions de route pour évaluer la pertinence de cette mesure dont la généralisation est aujourd'hui à l'étude au Ministère de l'Intérieur.

    Vitesse réduite à 80 km/h : ce que cela changerait en Guadeloupe

 Rien d’acté pour l’instant. Mais il n’y a pas de fumée sans feu. Le comité interministériel pour la sécurité routière ne devrait pas tarder à donner son avis, en accord avec le chef du gouvernement. Les associations de défense des automobilistes dénoncent déjà une disposition inefficace pour la sécurité des usagers de la route et s’indignent de la propension de l’Etat rivaliser d’ingéniosité pour remplir ses caisses sur le dos des conducteurs pris en excès de vitesse. Dans un contexte, par ailleurs de privatisation des radars.

Si cette disposition entre en vigueur, elle concernera une très large partie de notre réseau routier, en Grande-Terre, dans le nord Basse-Terre, en côte-sous-le-vent, sans oublier l’axe allant de Capesterre Belle-Eau au chef-lieu et la route du littoral du sud Basse-Terre.