Zika : le nombre de cas est en baisse

Par 08/08/2016 - 21:23 • Mis à jour le 08/08/2016 - 21:23

L’épidémie de Zika marque le pas aux Antilles-Guyane. C’est l’observation générale faite par l’institut de veille sanitaire dans son dernier bulletin de suivi du virus. Les indicateurs montre une diminution du nombre de cas cliniquement évocateurs.

    Zika :  le nombre de cas est en baisse
En Guadeloupe, le niveau 3 de la phase épidémique est maintenu. C'est 26 520 cas cliniquement évocateurs qui ont été repérés depuis l’émergence du virus.

Mais pour la 3ème semaine consécutive, le nombre de cas est en baisse. Moins 30% la semaine dernière par rapport à la semaine précédente, selon l’institut de veille sanitaire.

Désormais, ce sont les communes de Grand-Bourg, Pointe-à-Pitre, Trois-Rivières, Saint-François et Le Moule qui enregistrent les plus fortes incidences. En Martinique, l’épidémie de Zika est également en décroissance.

La barre des 34 000 cliniquement évocateurs a été franchie. Quatre cent soixante-neuf femmes enceintes ont désormais été infectées, soit une centaine de plus que dans notre archipel, mais, 400 de moins qu’en Guyane. Ce

s chiffres rappellent que la circulation virale reste active et qu’il faut se protéger, notamment lorsque le virus présente un risque particulier comme pour les futures mamans.

La Guyane La situation est dite stable en Guyane. La tendance à la décroissance de l’épidémie reste donc à confirmer. Le chiffre symbolique des 10 000 cas n’a pas encore été franchie sur ce territoire.

Cependant, c’est toujours le secteur du littoral qui est le plus touché. C’est dans les îles du Nord que la situation est désormais la plus préoccupante.

Saint-Barthélémy est passé au niveau 3 du seuil épidémique le 19 juillet 2016. En outre, le nombre de cas cliniquement évocateur est toujours en augmentation par rapport aux semaines passées.

Du côté de Saint-Martin, une légère baisse est observée. Néanmoins, l’épidémie se poursuit avec 105 nouveau cas en une semaine.