"Gamin", le chien maltraité devenu policier

Par 06/05/2021 - 10:12 • Mis à jour le 01/05/2021 - 18:33

C'est la belle histoire du jour, celle de "Gamin", un malinois maltraité en Guadeloupe qui va devenir chien policier en Normandie. D'un tronc d'arbre, auquel il était attaché avec une simple corde, il a été secouru par une association locale, soigné et remis sur pied, puis envoyé dans l'Hexagone en début d'année où il vient de terminer sa formation initiale dans la brigade canine de Caen.

    "Gamin", le chien maltraité devenu policier

On peut dire que Gamin, jeune berger malinois, est un miraculé. Abandonné au bout d'une corde sur le littoral du Moule, il a été secouru par une association locale, puis soigné dans l'archipel, avant d'être envoyé dans l'hexagone dans un organisme partenaire de Basse-Normandie, qui l'a placé au sein d'une brigade canine à Caen. Après sa formation initiale qu'il vient d'achever, Gamin va débuter en septembre sa spécialisation Défense Intervention, avant une carrière de chien policier.

Sous alimenté, l'animal vivait entravé au bout d'une corde qui lui avait même cisaillé la peau, lorsque des passants, émus par son sort, ont contacté l'association Secours Animaux Guadeloupe, qui est intervenue pour le libérer. "Il n'avait même pas 50 cm de corde attachée à un petit arbuste, il ne pouvait pas bouger. On l'a détaché, on l'a embarqué et le lendemain il est allé chez le véto. Il avait des problèmes intestinaux, il était tout maigre, on voyait même ses côtes. On l'a remis d'aplomb avec un petit traitement d'antibiotiques et il est parti rapidement. On n'aurait pas pu espérer mieux", se félicite Jenny Leoni, présidente de l'association locale, qui lui a d'ailleurs choisi ce nom de Gamin, comme elle l'a expliqué à RCI.

De Guadeloupe, il est parti avec ce nom Gamin, donné en raison de son caractère joyeux, vers la SPA de Basse-Normandie, où Vanessa Pecullo et ses équipes ont tout de suite décelé son potentiel. "Mon soigneur éducateur a évalué ses capacités à intégrer la police et l'essai a été concluant aussitôt. C'est un chien de travail, il aime ça. On sent que pour lui c'est un jeu", raconte cette dernière.

Chien

Un travail qu'il a découvert au sein de la brigade canine de Caen, où il vient de terminer sa formation initiale. Sur place, Gamin a clairement repris du poil de la bête. "En un mois et demi, il a pris 5 kilos et ce n'est pas fini. Il a pris sa douche régulièrement, on lui a fait un beau détartrage et tout va bien. En septembre, il va commencer un stage avec un jeune collègue qui passera l'examen avec Gamin", explique Xavier Chenet, brigadier à la canine de Caen. Ce dernier est revenu au téléphone de RCI sur le travail réalisé avec le malinois. 

À l'issue de cette préparation, Gamin va vivre son incorporation en Défense Intervention. "C'est un chien qui assistera les collègues lors de bagarres, d'attroupements, il fera aussi de l'anti-criminalité et de la sécurisation aux abords de sites sensibles", détaille Xavier Chenet. 

Environ six années de carrière attendent désormais le malinois moulien au sein de la police, avant une retraite dans le civile. Une belle histoire d'un sauvetage qui donne le sourire aux associations partenaires. "C'est une petite revanche pour lui. Il n'en tient pas rigueur à l'humain qui l'a attaché à un arbre et derrière, il va sauver des vies", souligne Vanessa Pecullo de la SPA de Basse-Normandie. 

 

Tags