12 ans de prison pour avoir poignardé à mort son ex-concubin

Par 06/07/2022 - 19:25 • Mis à jour le 06/07/2022 - 19:19

Le verdict est tombé ce mercredi soir , 6 juillet 2022, devant la cour criminelle départementale. Sonia Lamole a été reconnue coupable de coups mortels sur son ex-compagnon et condamnée à 12 années de réclusion. Le jury composé de 5 magistrats professionnels est allé au-delà des réquisitions de l'avocate générale qui avait réclamé 10 ans. Les faits s'étaient produits le 17 décembre 2020 à Port-Louis.

    12 ans de prison pour avoir poignardé à mort son ex-concubin

Une vie mouvementée semée de séparations puis de retrouvailles 

C'est une histoire de couple bien sordide qui a alimenté cette journée d'audience à la cour criminelle départementale. Dans le box, Sonia Lamole, 56 ans, jugée pour avoir frappé d'un coup de couteau mortel, le 17 décembre 2010 à Port-Louis, Thierry Thafournel, son ex compagnon avec lequel elle vivait entre 2013 et 2019, tantôt à Sainte-Anne chez lui, tantôt à Port-Louis, chez elle. 
Deux sites où les amants s'adonnaient à une consommation excessive d'alcool. Jusqu'au jour où la femme décide de cesser ce va-et-vient : elle se serait lassée, dit-elle, des agressions physiques et verbales à répétition envers elle mais aussi les deux derniers de ses six enfants, issus de quatre liaisons différentes. L'accusée avoue avoir, un peu par faiblesse, accepté de passer l'éponge à chaque demande de son compagnon.
Ils étaient séparés depuis un an lorsque, ce 17 décembre 2020, la victime, qui supportait manifestement mal cette séparation, a voulu revenir au domicile de l'accusée. Un retour qui allait mal tourner.

Poignardé à l'aide d'un couteau de cuisine

Après avoir fumé, une énième fois, le calumet de la paix et consommé de nouveau de l'alcool dans un bar, Sonia Lamole souhaite finalement rentrer chez elle et se séparer de Thierry Thafournel. Sauf que celui-ci ne l'entend pas de cette oreille et décide de se présenter au domicile de son ex.
Pour toute réponse à cette tentative de renouer, l'accusée s'empare d'un couteau de cuisine, l'enfonce dans le corps de la victime et touche une partie vitale . 
Un seul coup porté, semble-t-il par colère, par peur ou à force de se faire harceler et menacer, explique que les faits aient été requalifiés de meurtre en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.  

Sonia Lamole écope donc de 12 ans de prison. La peine a été assortie d'un suivi socio-judiciaire pendant 5 ans et la circonstance aggravante de lien concubin entre les deux individus a également été retenue.

Tags