Affaire Bikhi : les médecins condamnés à du sursis

Par 23/11/2018 - 10:40 • Mis à jour le 23/11/2018 - 10:40

Dans l'affaire impliquant plusieurs médecins et la clinique St Pierre, suite au décès brutal de Martine BIKHI, survenu en janvier 2005 lors d'une séance de liposuccion, le tribunal correctionnel de Basse-Terre a rendu, ce vendredi matin, son jugement.

    Affaire Bikhi : les médecins condamnés à du sursis
Il a prononcé la condamnation du médecin anesthésiste, Paul DULYS, à 2 ans d'emprisonnement avec sursis et 30.000e d'amende. Le chirurgien Daniel GASSET a écopé de 1 an avec sursis et 10.000e d'amende. Son épouse a été relaxée. Le tribunal estimant qu'il n' y avait pas suffisamment d'éléments dans le dossier pour retenir l'exercice illégal de la profession d'infirmière.
 
Les intérêts civils débattus en mars
 
Le gérant de la clinique St Pierre, le docteur Pierre-Paul TIROLIEN, a écopé de 15 mois d'emprisonnement avec sursis et 20.000e d'amende. Sa société a été, elle, condamné à 5.000e d'amende. Par ailleurs, le tribunal a estimé que les dons d'organe prélevés sur la défunte l'avaient été dans le strict droit de l'autopsie qui avait été réalisée. Le tribunal a retenu la constitution des parties civiles dont les intérêts seront évoqués à l'audience du 11 mars 2019 à 10h.