Affaire Cambier : les réquisitions sont tombées

Par Pierre Emmanuel 25/03/2021 - 14:51
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 18 ans pour Ben Darroux, le tireur, auteur présumé du meurtre du directeur de Carmo Toyota, le 1er janvier 2016 à Morne-a-l'Eau et 20 années de réclusion criminelle pour Shanon Oden, son complice présumé. Ce sont les réquisitions, ce midi, de l'avocate générale, Elodie Rouchouse, qui a réclamé les mêmes peines prononcées en première instance par la cour d'assises de Basse-Terre, le 16 octobre 2019. La défense est actuellement en train de plaider.

    Affaire Cambier : les réquisitions sont tombées

Le Ministère Public a changé mais pas les réquisitions. Perpétuité assortie de 18 années de sûreté pour le meurtrier présumé, Ben Darroux, et 20 années de réclusion criminelle pour son complice, Shanon Oden. Ce sont les réquisitions, ce midi, de l'avocate générale, Elodie ROUCHOUSE, qui a réclamé les mêmes peines prononcées en première instance par la cour d'assises de Basse-Terre, le 16 octobre 2019. La défense est actuellement en train de plaider.

Ce soir, on saura si le jury qui lui aussi a changé, restera dans cette même lignée de peines. 9 nouveaux jurés populaires et 3 magistrats professionnels devront se mettre d'accord sur une majorité de 8 voix, au moins, pour valider le verdict. Durant deux heures et demie, l'avocate générale, est revenue sur l'intégralité de la procédure. Détaillant point par point, faisant état des moindres détails, se basant, aussi, sur les témoignages des absents, Alex Vainqueur, acquitté en première instance; Anthony Jean-Jacques, jamais retrouvé puis passé pour mort à la Dominique et surtout Johnny Darroux, le frère de Ben, lui aussi acquitté, mais décédé en prison dans des circonstances surprenantes. L’homme avait dénoncé son aîné, et puis enfin, Shannon Oden.

Le Ministère Public s'est forgé la conviction de la culpabilité des deux hommes assis dans le boxe depuis lundi. Pour Elodie Rouchouse, les changements de versions des deux accusés qui ont interjeté appel, les traces d'ADN, les conclusions des experts enquêteurs et celles des analyses du médecin légiste et de la balistique tout comme les dépositions des psychologues et psychiatres évoquant la personnalité de Ben Darroux et de celle de Shanon Oden, il n'y a pas de place pour le doute. Des preuves selon l'accusation accablantes auxquelles sont confrontées, maintenant, depuis un peu plus d'une heure les avocats de la défense.

D'abord Ronick Racon qui plaide pour Oden puis ce sera au tour de Sandra Adonis-Navarin d'en faire autant pour Darroux. Ils veulent y croire tout comme les parties civiles, dont l'épouse de la victime, Bertrand Cambier, assise dans la salle d'audience pour suivre, sans répit le procès de ceux qui sont soupçonnés de lui avoir enlevé à elle et à ses proches, une partie de leur vie.

Tags