Affaire Panol : l'accablant témoignage de l'aide-ménagère

Par 04/04/2019 - 10:00 • Mis à jour le 04/04/2019 - 10:00

L'aide-ménagère, présente aux moments des faits, affirme que la victime Terence, était calme et n'était pas venu armé. La femme décrit une scène d'une violence insoutenable, accablant ainsi les deux accusés. Dominique Panol lui affirme qu'il n'avait pas le choix. L'un des amis de la victime a du être évacué victime d'une crise d'épilepsie après l'évocation de ces faits.

    Affaire Panol : l'accablant témoignage de l'aide-ménagère

Dominique Panol a t-il choisi la bonne stratégie en faisant peser la responsabilité des faits du 10 mai 2013 sur le comportement de son fils ?

Ce mercredi soir, le procès a peut-être pris un tournant important. Au terme de 3 journées d'audience, l'audition de Dominique Panol, qui comparaissait malade, assis sur une chaise, soutenu par une canne, suivait celle de l'aide-ménagère présente lors des faits.

"C'était lui ou moi"

Une femme qui venait d'affirmer tout le contraire des propos émis par l’accusé.

Le chanteur affirme avoir agi en légitime-défense : "Terence fonçait sur moi avec un bâton dans une main et un coutelas dans l'autre... je n'avais pas le choix : c'était lui ou moi" a- t-il lancé à la Cour.

Terence n'était pas armé

Cependant, l'aide-ménagère, elle a répété à plusieurs reprises que Terence paraissait calme. La femme a insisté sur le fait que le jeune homme n'était armé ni d'un coutelas, ni d'un bâton lorsqu'il s'est présenté au domicile familial.

Elle dit l’avoir vu tituber puis tomber après le coup de feu tiré par son père à 70 centimètres de distance, dans une partie vitale du corps.

Elle a tenté de relever Terence, sans succès face à un père menaçant, fusil chargé d'une 2e cartouche en main.

Une scène de crime effroyable et insupportable vécue par cette femme âgée qui affirme par ailleurs que Patricia Ladrezeau a frappé le jeune homme dans le dos d'un coup de bâton, alors même qu’il agonisait sur le sol.

Un ami de Terence victime d'une crise d'épilepsie

Un récit insoutenable pour les proches de Terence présents dans l’assistance.

L’un d’entre eux, ami de la victime, a été pris d’une crise d’épilepsie qui a nécessité l'intervention des sapeurs pompiers et son transfert à l'hôpital.

Ce jeudi, c’est Patricia Ladrezeau qui devra présenter sa version des faits au tribunal. Au moment du délibéré, ce vendredi, les jurés auront le choix entre ces récits pour tenter d’établir la vérité dans cette affaire.