Assises : Kevin Fredon comparait pour meurtre

Par 26/01/2021 - 12:05
01/01/2020 - 00:00

Depuis ce lundi après-midi se tient, devant la cour d'assises de Basse-Terre, le procès pour meurtre, de Kévin FREDON. Il est reproché à ce jeune homme, aujourd'hui âgé de 25 ans, d'avoir abattu de plusieurs coups de feu, Maryan MORELLON, allias KTM, le soir du 22 mai 2016 à Beausoleil Baie-Mahault. Un vol de scooter serait à l'origine de cet acte criminel. D’autres individus ont été inquiétés mais seul le principal auteur comparait aux assises.

    Assises : Kevin Fredon comparait pour meurtre

C'est bien pour meurtre, et seulement pour meurtre, que Kévin FREDON doit répondre, lui et lui seul, devant la cour d'assises. Ceux qui étaient avec lui ce soir du 22 mai 2016 à Beausoleil Baie-Mahault ont été, soit disculpés, soit disjoints de l'affaire de vol de scooter qui pourrait être l'un des mobiles du crime. La victime, Maryan MORELLON, avait, semble-t-il, des différents avec plusieurs personnes dont l'accusé. Le soir du meurtre, plusieurs de ces jeunes, dont Kévin FREDON, sont arrivés armés d'au moins un fusil, pour, semble-t-il, l'impressionner et lui faire peur.

Sauf que ce soir-là, la peur s'est transformée en règlement de comptes et a pris une toute autre dimension avec, au-delà de la détention et du port d'une arme chargée, son utilisation, qui plus est à plusieurs reprises. Au moins 5 coups de feu, tirés d'une ou plusieurs armes, qui ont atteint la victime dans des parties vitales du corps, ce qui a eu pour conséquence d'entraîner, très vite, son décès.

Par la suite, sachant que la victime avait des relations en détention qui pourraient s'en prendre à l'auteur des coups de feu, plusieurs des jeunes allaient, solidairement, se porter responsables des actes commis afin que Kévin FREDON ne se retrouve pas seul à être confronté à des représailles éventuelles.

Une stratégie qui n’a pas convaincu les enquêteurs ni la justice qui ont déterminé le rôle de chacun des protagonistes supposés pour graduer le niveau d'implication ou pas, à la fois dans le vol du scooter de la victime et son meurtre. Kévin FREDON doit donc seul, désormais, assumer jusqu'au bout cette accusation criminelle qui pèse sur lui. Accusation qu'il essaie, depuis hier, notamment, de transformer en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Tags