Assises : Pascal Degnace, un accusé au profil troublant

Par 15/06/2021 - 09:29 • Mis à jour le 15/06/2021 - 09:29

Le procès de Pascal Degnace s'est ouvert ce lundi après-midi. Un procès sous haute protection policière pour l'accusé poursuivi pour tentatives d'assassinat.

    Assises : Pascal Degnace, un accusé au profil troublant

Pascal Degnace est troublé et troublant. Il est également perturbé et perturbant. Ce lundi après-midi, il s'est exprimé longuement pour répondre aux seules questions de la présidente de la cour d'assises. Un discours décousu qui partait dans tous les sens. Une après-midi qui a tout de suite donné le ton mais aussi mis quelque peu mal à l'aise.

Une histoire familiale marquée par la violence

La sœur et le frère de l'accusé ont fait des dépositions en défaveur de celui-ci qui manifestement n'aurait rien fait pour qu'il en soit autrement. Confirmation donnée encore avec la lecture par la Présidente du témoignage d'une autre sœur. Mais lorsque l'on a entendu la mère, au préalable, raconter que pour se défendre de son mari brutal, qui la rouait de coups, il lui avait fallu le surprendre dans son sommeil pour l'arroser d'essence et le brûler vif, au point de le tuer, on comprend mieux la douleur qui a traversé cette famille. Des récits mêlés d'horreur et de dégoût ; de mépris et de haine.

Pascal Degnace avait seulement 3 ans lorsque ces faits se sont produits. Quelle influence ont-ils eu sur lui qui a ensuite été balloté de foyers en foyers sans jamais véritablement trouver ses marques, régulièrement déboussolé par le comportement repoussant duquel il n'arrivait pas à se défaire? Quelles explications les experts qui doivent être entendus vont-ils donner pour expliquer ce parcours chaotique semé de violences ?

La journée de ce mardi devrait apporter un meilleur éclairage sur ce personnage qui, à 33 ans, a pour seul moyen d’évasion, le fait de dessiner pour faire passer le temps en prison. Des dessins semblables à ceux d'enfants.

Tags