Assises : abattu pour une simple bière

Par • Mis à jour le 31/01/2018 - 08:04

Le procès pour assassinat qui s'est ouvert lundi devant la cour d'assises des mineurs, initialement prévu pour se tenir selon la procédure de publicité restreinte, se tient finalement en audience publique. Ils sont trois dans le box, il leur est reproché d'être impliqués dans le décès d'un homme, abattu d'un coup de feu pour une simple bière. Des faits survenus le 9 juillet 2015, allée des cocotiers, à Ducharmoy Saint-Claude.

    Assises : abattu pour une simple bière

Les procès devant la cour d'assises des mineurs se suivent mais ne se ressemblent pas. La semaine dernière, ils étaient 4, dont 2 étaient mineurs au moment des faits, à être jugés devant cette même cour. Le procès s'est tenu en publicité restreinte. Sans la présence de la presse. Cette semaine, ils sont 3, dont 1 mineur, également poursuivis pour assassinat. Mais cette fois, la cour a décidé de rendre le procès publique. La raison essentielle évoquée est l'âge du mineur qui allait avoir 18 ans moins d'un mois après les faits qui remontent au 9 juillet 2015. 

Une proximité qui a convaincu les 3 magistrats professionnels, rejetant ainsi la demande de l'avocat du mineur qui avait sollicité que le procès se tienne sans la présence des médias et du public. Le fait qu'il n'y ait aucun lien entre la victime et les 3 accusés est probablement aussi un élément qui a plaidé en faveur de cette publicité; ce qui n'était pas le cas la semaine dernière où parmi les 4 accusés, un d'entre eux était le fils de la victime

Quelle incidence ou quelle influence cette publicité aura t-elle sur le déroulement du procès et le prononcé du verdict ?

Probablement comme de tradition : aucune. La cour et les jurés, même lorsqu'il s'agit de mineur, faisant pour la plupart du temps abstraction de toute lecture, écoute ou visionnage des reportages. On sera en tous les cas fixé jeudi puisque le procès est prévu pour s'achever demain.