Assises : elle est accusée d’avoir tué à coups de parpaing son cousin

Par • Mis à jour le 07/02/2018 - 11:40

Ce mercredi matin, s'est ouvert, devant la cour d'assises de Basse-Terre, le procès, pour meurtre, de Josette CYANEE à qui il est reproché d'avoir tué à coups de parpaings son cousin pour un conflit familial de séparation de bien. Des faits survenus le 5 septembre 2011 à la section Morne Rouge à Goyave. L'accusé a 2 jours pour s'exprimer et s'expliquer sur son geste.

    Assises : elle est accusée d’avoir tué à coups de parpaing son cousin

Josette CYANEE est âgée de 47 ans. Sans profession connue, elle demeure à Morne Rouge Goyave et est la mère de 2 enfants. Élevée par sa mère et son beau-père, elle n'entretiendrait plus de relations avec les siens depuis longtemps. Décrite comme violente, impulsive, maîtrisant mal ses émotions, elle peut lors de crises de colère être incontrôlable au point de devenir dangereuse. Un conflit datant de 23 ans serait à l'origine du drame : une délimitation de terrain sur un mètre !

Mort accidentelle ou volontaire ?

Les deux versions s'opposent dans le duel familial qui met face à face Josette CYANEE à d'autres membres de sa famille qui défendent la mémoire de Richard CYANEE. Ce dernier a perdu la vie après avoir chuté dans un trou de deux mètres de profondeur alors qu'il effectuait des travaux. Selon l'accusée, elle n'y serait pour rien dans le décès du cousin qui serait tombé la tête la première sur des parpaings qui se trouveraient déjà à l'intérieur du trou. Selon l'accusation et certains témoignages, c'est, au contraire, l'accusée qui aurait jetée plusieurs parpaings sur la victime l'atteignant à la tête. Des coups et blessures qui allaient entraîner le décès de Richard CYANEE, près de 3 mois après les faits.