Aux assises Miky Ding La et Mandy Castelneau se dédouanent

Par 08/11/2016 - 18:57 • Mis à jour le 08/11/2016 - 18:57

La cour d'assises de Basse-Terre a entendu Miky Ding La et Mandy Castelneau lundi 7 novembre 2016. Lors de cette première journée de procès, les accusés ont tenté d'atténuer leurs responsabilités dans les faits survenus le 27 novembre 2013.

    Aux assises Miky Ding La et Mandy Castelneau se dédouanent
Aux assises, lundi 7 novembre 2016, Mike Adéquilon alias Miky Ding La et Mandy Castelneau se sont appliqués à ne pas passer pour des mauvais garçons. Les deux hommes ont pourtant des casiers judiciaires chargés.

Le 27 novembre 2013, ces figures montantes de la scène hip hop locale auraient tiré sur deux civils et quatre gendarmes à Sainte-Rose. Trois de ces militaires avaient, d'ailleurs, été blessés.

Lundi, pêle-mêle, ils ont évoqué un passé mouvementé. Ils sont revenus sur une vie où la drogue, l'alcool et la violence ont une grande place.

Dans le box des accusés, Mike Aquidélon et Mandy Castelneau ont aussi pointé la société. Une société qui n'a eu cesse de les rejeter, selon eux.

Ce n'est pas la première fois que Miky Ding La et son comparse comparaissent devant la justice. Mais cette fois, le chef d'accusation est grave : "tentative d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique et tentative de meurtre sur deux civils".

Ce mardi 8 novembre 2016, place à l'évocation des faits. Miky Ding La et Mandy Castelneau devront apporter des arguments sans faille lors de cette deuxième journée de procès.

A.E avec Pierre Emmanuel