Baie-Mahault : les cinq interpellés remis en liberté mais convoqués en juin

Par Rinsy Xieng / RCI.FM / 21/01/2020 - 19:41

Après une seconde intrusion dans une école de Baie-Mahault ce mardi matin, 5 individus ont été interpellés sans résistance par les gendarmes. La bande après une courte garde à vue à la brigade de Miquel, a été présentée en fin d’après-midi au pôle judiciaire. Ils ont le soir été remis en liberté sous contrôle judiciaire et sont désormais convoqués le 26 juin prochain devant le tribunal pointois.

Les 5 suspects ont en effet après leur auditions, été conduits dans le calme devant le tribunal pointois afin d’être entendus par un magistrat. Ils ont à l’issue des débats, été remis en liberté sous contrôle judiciaire avec l’interdiction d’approcher des écoles sauf celles où sont scolarisés leurs propres enfants. Ils devront répondre suite à une convocation, d’intrusion caractérisée en réunion devant le tribunal le 26 juin prochain. Car leur présence dans l’établissement concerné n’était pas légale selon les premiers éléments de l’enquête.

Une nouvelle intrusion dans l'école

Pour rappel, aux environs de 10h15, cinq hommes à visage découvert ont été récupérés par les gendarmes, à l’intérieur de l’école Louis Andréa du Bourg, où des jeunes élèves étaient présents. Ils ont immédiatement été escortés sans résistance à la brigade de Pointe-à-Pitre pour audition. Placés en garde à vue pour intrusion et menaces présumées sur le personnel enseignant. La Mairie a à nouveau déposer plainte pour ces faits, elle l’avait déjà fait la semaine dernière, le Rectorat aussi cette fois.

Le syndicat veut amplifier le mouvement 

Dans un communiqué, L’UGTG avait immédiatement exigé la libération sans aucune charge des interpellés, dont le secrétaire de la section Baie-Mahault, Henry Jury et ses camarades. Un comité de soutien s’est d’ailleurs formé devant la caserne militaire de Miquel en fin de matinée ce mardi. Le syndicat mais aussi le maire de la commune, ont chacun indiqué par voie de communiqués que des propositions ont pourtant été faites afin de trouver un accord de sortie de crise, en vain. On l’aura compris, les parties s’opposent et campent sur leur position dans ce conflit social qui s’enlise et qui risque de s’amplifier.

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.