Braconnage : 500 oursins blancs saisis au Gosier

Par • Mis à jour le 26/01/2018 - 06:16

Un sexagénaire comparaissait ce jeudi devant la juridiction correctionnelle pour avoir, mi janvier, été surpris en train de ramasser des oursins blancs en quantité autour de l’îlet du Gosier. Les gendarmes, suite à des dénonciations, l’ont appréhendé la main dans le sac. Une réglementation stricte existe en matière de pêche notamment pour cette espèce. Le tribunal a décidé de saisir le bateau du plaisancier.

    Braconnage : 500 oursins blancs saisis au Gosier

"S’il y a une réglementation et des saisons, c’est bien parce que l’espèce est menacée. Le braconnage fait disparaître certains animaux" c’est ce qu’a tenté de faire comprendre le représentant des affaires maritimes au procès. Le prévenu de 68 ans avait été pris en flagrant délit le 13 janvier dernier autour de l’îlet du Gosier, en train de ramasser des oursins blancs. 150 au total ont été saisis. "C’était pour l’anniversaire de ma fille, je comptais faire un repas de famille" a expliqué l’intéressé.

Une valeur marchande estimée à plus de 2000€

Cinq jours plus tard, les gendarmes nautiques reçoivent à nouveau des appels de riverains, indiquant que l’homme recommence. Lorsque les militaires interviennent, ils trouvent cinq sacs immergés, contenant 350 oursins ! "Non, ce n’est pas à moi cette fois, j’avais mes gants pour nettoyer mon bateau mais je n’ai rien à voir". Dur à croire, les sacs se trouvaient à 30 mètres de son embarcation.

Une pêche très réglementée 

Le retraité a juré sur la tête de ses enfants que cette marchandise ne lui appartenait pas. Il faut savoir que la pêche aux oursins est limitée, seuls certains professionnels de la mer ont une autorisation durant un mois par an. Le ministère public a évoqué des témoignages accablants, que le prévenu s’adonnerait même à la vente de ces produits aux touristes, sans aucune autorisation commerciale. Il a requis la confiscation du bateau de plaisance et le moteur. Demande suivie par le tribunal.