Caillassage d'un commissariat : les auteurs convoqués au tribunal

Par 14/06/2021 - 12:19 • Mis à jour le 14/06/2021 - 11:52

Dans l'affaire du caillassage du commissariat de Capesterre Belle-Eau, survenu dans la nuit de samedi à dimanche, les 6 jeunes âgés de 15 à 20 ans qui avaient été interpellés ont vu leur garde à vue lever mais ils sont tous convoqués. Pour les deux mineurs de 15 et 16 ans, devant un juge pour enfants. Pour les 4 majeurs, devant le tribunal judiciaire de Basse-Terre pour être jugés.

    Caillassage d'un commissariat : les auteurs convoqués au tribunal

Moins de 48 heures, c'est le délai qu'il a fallu aux policiers du commissariat de Capesterre Belle-Eau pour retrouver les auteurs des actes de vandalisme dont ils ont fait l'objet dans la nuit de samedi à dimanche. Les 6 jeunes interpellés dans ce dossier, puis placés en garde à vue, ont tous reconnu les faits. Avec des implications et des participations diverses. Certains affirmant n'avoir que suivi d'autres qui voulaient s'en prendre aux policiers après la saisie du scooter de l'un de leurs camarades. Les deux mineurs de 15 et 16 ans dont un est déjà connu des services de police ont fait l'objet d'une convocation au mois de juin devant le juge des enfants pour une mise en examen pour des faits de dégradation de biens publiques par deux circonstances aggravantes. Les trois majeurs de 18, 19 et 20 ans, dont un est lui aussi connu des services, sont convoqués pour les mêmes faits, également au mois de juin, mais cette fois devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre. Les dégâts sur le véhicule de police endommagé ont été évalués à plus de 1.200 euros. Le sixième individu qui avait été identifié, a lui aussi été interpellé après les autres puis placé en garde à vue, dimanche soir et est lui aussi convoqués à l’instar des autres majeurs.

Tags