Condamnation de Louis Molinié : retour sur le délibéré

Par • Mis à jour le 23/02/2018 - 12:49

Le délibéré dans l'affaire Louis Molinié a été rendu ce vendredi par le tribunal correctionnel de Basse-Terre. Le maire de Terre-de-Haut poursuivi pour détournement, favoritisme entre autres, écope de 2 ans de prison ferme, une inéligibilité de 10 ans, 5 ans de privation des droits civiques, civiles et famille ainsi que la saisie de biens immobiliers. Une décision qui suit en substance les réquisitions prises le mois dernier lors de l'audience par le ministère public. Les autres prévenus ont été condamnés à des peines de sursis allant de 1 à 6 mois. Mais, les avocats du principal prévenu ont déjà fait appel ce matin. Ce qui rend suspensif les sanctions hormis la peine d'inéligibilité.

    Condamnation de Louis Molinié : retour sur le délibéré

Lourde peine pour le maire de Terre de haut, elle va dans le sens des réquisitions faites par le ministère public le mois dernier lors du procès. Retour tout d’abord sur le déroulé de cette matinée. L’audience a commencé avec un peu de retard, mais 3 des 7 prévenus étaient bien présents à 8h. Louis Moilinié, l’ancien footballeur et le chef d’entreprise qui aurait bénéficié des marchés publics. A l’ouverture, la Présidente a fait un bref rappel des chefs de prévention en commençant par l’édile en chef. avant de prononcer 2 ans de prison ferme mais sans mandat de dépôt, c'est-à-dire que le prévenu ne part pas directement en cellule, il bénéficie d’une convocation devant le juge d’application des peines qui statuera sur le régime de détention, ça peut être par exemple un simple bracelet électronique.

Maître Gérard Plumasseau, partie civile reconnaît que la peine est dure :

Les avocats du principal mis en cause, ont immédiatement interjeté appel, dans l’heure suivant le délibéré, le jugement devient suspensif au moins pour quelques jours voir semaines. Seule peine exécutoire de suite, l’inéligibilité dès aujourd’hui, il n’est donc officiellement plus maire depuis ce matin, son adjoint devrait prendre le relais. Notez que les 6 autres prévenus écopent de peines plus légères, de 1 à 6 mois avec sursis. Enfin, Louis Molinié devra si l’appel le confirme, rembourser près d’1,6 million d'euros à la commune, d’où la confiscation de ses 3 biens immobiliers prononcée par le tribunal. Décision là aussi suspensive jusqu’à l’appel. Notez pour finir, les réactions assez virulentes de proches, qui n’ont pas hésité à s’en prendre à la presse, tentant d’interférer dans les prises d’images ou d’interview des parties, alors que les médias n’ont au final fait que leur travail à l’issue du jugement.