Condamné pour une "armurerie roulante"

Par 04/02/2016 - 16:16 • Mis à jour le 04/02/2016 - 16:16

Un prévenu de 32 ans était poursuivi ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-pitre pour avoir transporté à bord de son véhicule plusieurs armes dont étrangement : une arbalète de guerre ! Une arme potentiellement mortelle. Les policiers de la BAC l’ont interpellé il y a quelques jours du côté de Lauricisque.

    Condamné pour une "armurerie roulante"
L'homme a écopé de prison ferme malgré son absence de casier judiciaire. Preuve que la lutte contre les armes est belle et bien lancée. Un soir, les agents de police sont alertés par des riverains, ces derniers auraient aperçu une bande de jeunes en posséssion d'armes longues. Lorsque les fonctionnaires arrivent sur place, il trouve un fourgon utilitaire fermé à clé.

Une véritable "armurerie roulante" selon les juges

Par la fenêtre avant ils remarquent la présence d'une arbalète de chasse chargée, une arme plutôt rare en Guadeloupe, normalement destinée aux gros gibiers. Lorsque le propriétaire revient près de son véhicule, les policiers l'intercèptent et entreprennent une fouille entière. Un fusil à pompe, une quarantaine de cartouches calibre 12 et une hache sont également saisis dans le coffre. L'individu comparaissait en procédure d'urgence ce mercredi, il a écopé de 4 mois de prison fermes pour détention et transport d'armes.

Rinsy Xieng