Contents de repartir libres, ils sont à nouveau interpellés

Par • Mis à jour le 02/03/2016 - 17:18

Scène plutôt insolite mardi au Palais de Justice de Pointe-à-pitre. Deux individus comparaissaient pour un simple délit remontant à 2013, ils devaient repartir libres. Mais ils seraient impliqués dans une autre affaire, plus récente et plus grave : une tentative d’homicide à Zamia. Des enquêteurs qui étaient à leur recherche, se sont fondus dans la masse durant l’audience. Ils les ont, à la surprise générale, interpellé à la sortie du tribunal.

    Contents de repartir libres, ils sont à nouveau interpellés
Venus pour un délit, ils repartent menottés pour d’autres faits bien plus grave. Poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de commettre un délit, 5 prévenus étaient convoqués à la barre ce mardi. En avril 2013, une patrouille de la BAC les avait intercepté dans les rues de Pointe-à-pitre, dans une voiture volée, avec à bord, des fusils chargés, des cagoules, de l’essence et même une grenade. Personne ne saura vraiment ce qu’ils comptaient faire avec, selon leurs déposition, c’était juste pour effrayer un rival. Chose difficile à croire quand on sait que les deux principaux prévenus originaires de Saint-Domingue, ont reçu 2000€ pour ce contrat. Les commanditaires avaient été interpellés par la suite.

Interpellés à la sortie


Le tribunal les a condamnés pour cette tentative, de 9 mois à 2 ans fermes, pour simple recel faute de preuves. Sauf qu’à la sortie de l’audience, 2 des 5 jeunes dont un qui venait d’être relaxé, ont immédiatement été encerclés par des agents en civils de la PJ présents dans le public depuis le début. L’un des mis en cause a tout de même senti le piège et a tenté de s’enfuir en toute discrétion durant la suspension, juste avant le délibéré. Il a été rattrapé dans le parking alors qu’il montait à bord d’une voiture. Ce qui a créé un petit incident, les amis de l’intéressé se sont fortement opposés à l’arrestation. Une opération sur commission rogatoire d’un juge dans une autre affaire: tentative d'homicide à la cours Zamia en septembre 2015. Les deux suspects sont actuellement auditionnés, selon nos informations ils nient les faits criminels reprochés.