Contrôlé avec un 357 Magnum, il frappe les policiers

Par • Mis à jour le 10/05/2019 - 06:03

Un trentenaire était cité à comparaitre ce jeudi devant la juridiction correctionnelle pour des violences et menaces sur agents de police aux Abymes. Le prévenu avait de plus été interpellé il y a quelques semaines avec de la drogue et une arme de poing chargée. Absent au procès, il a quand même écopé de 2 ans de prison avec un mandat d’arrêt délivré en fin d’audience.

    Contrôlé avec un 357 Magnum, il frappe les policiers

Ludrick Morentin ne s’est pas présenté à l’audience, malgré la convocation par officier de police judiciaire qui lui a été remise le 22 mars dernier. Il devait répondre de port d’arme, de stupéfiant et d’acte de rébellion sur des agents. Alors qu’ils patrouillent aux Abymes, les hommes de la BAC se font doubler par la droite par une BMW noire, les deux passagers ne portent de surcroit pas leur ceinture, il n’en faut pas plus pour décider d’un contrôle routier.

Il tente de s'extraire et frappe les agents 

Mais l’un des suspects ne se laisse pas faire, il tente de rejoindre son domicile à quelques dizaines de mètres. Les fonctionnaires rompus à ce genre de ruse, l’interceptent dans son hall d’entrée. L’individu s’énerve et fait style de ne pas comprendre, il menace, porte des coups. Deux policiers justifieront de 3 et 5 jours d’ITT par la suite. L’homme détenait dans son sac du cannabis et un révolver 357 magnum chargé. 

Un mandat d'arrêt délivré à son encontre 

Avec un casier judiciaire bien rempli, notamment pour des faits liés à de la drogue et des violences, le prévenu a été jugé par défaut, en moins de dix minutes, puisqu’il n’avait pas non plus d’avocat pour le représenter. Une absence qui ne lui a pas été favorable puisque le ministère public, tenant compte du dossier, a requis 2 ans de prison avec un mandat d’arrêt sur le champ. Demande entièrement suivie par le tribunal.