Des ressortissants étrangers interpellés mais relaxés

Par 03/04/2019 - 08:49 • Mis à jour le 03/04/2019 - 08:49

Trois ressortissants haïtiens étaient présentés ce mardi en procédure de comparution immédiate à Pointe-à-pitre. Ils avaient été interpellés lundi alors qu’ils effectuaient des démarches administratives. En cause ? Leurs passeports étrangers qui étaient en réalité des faux. Mais faisant preuves de bonne foi et grâce à leur avocat, ils ont été relaxés par la Justice.

    Des ressortissants étrangers interpellés mais relaxés

C’est alors qu'ils effectuent des démarches de demande d’asile, que les ressortissants haïtiens sont interpellés et placés en garde à vue par la PAF. Les services administratifs ont en effet détecté des anomalies sur leur passeport d’origine sans aucun doute issues d'une falsification, avant d'alerter les agents. Sauf que les prévenus ne le savaient apparemment pas, ils auraient selon leurs déclarations, tout fait en bonne et due forme dans leur pays ou à l’ambassade de Saint-Domingue, moyennant 100 dollars.

Jusqu’à lundi, ils ne se doutaient de rien

Après avoir subi des expertises chez nous, il s’agit bien de faux papiers émanant de qui ? On ne le saura jamais. Les intéressés récemment débarqués en février dernier, ont réaffirmé leur bonne foi à la barre, un élément repris par l’avocat de la défense, Maître Olivier Chipan, qui a justement souligné le fait qu’ils s’étaient eux même présentés à l’office de l’immigration pour régulariser leur séjour, pourquoi auraient ils pris le risque de se mettre dans l’illégalité pénale, alors qu’ils auraient pu rester cachés.

Arrivés clandestinement 

Ce qu’ils veulent c’est travailler légalement car ils sont maçons de formation. Le procureur a souligné l’augmentation significative de demandes d’asile depuis deux mois en Guadeloupe, 4 fois plus importantes qu’en temps normal. Le tribunal a prononcé des relaxes et une remise en liberté car l’élément de fraude intentionnelle n’a pas pu être prouvé donc la procédure d’interpellation n’avait pas lieu d’être.